Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 05/08/2020 à 17h37

Icade +2,22% 57,450€

  • ICAD - FR0000035081
  • SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Victoire Aubry, Membre du Comex, en charge des finances d'Icade

Victoire Aubry Membre du Comex

La politique de dividende d'Icade est désormais fondée sur l'évolution du cash-flow net courant
Victoire Aubry, Membre du Comex, en charge des finances d'Icade

Boursier.com : Comment s'explique la remise à plat des comptes en 2015 avec notamment la révision de la valeur des parcs d'affaires qui pèse sur les comptes ?

V.A. : Cet ajustement s'explique notamment par une dotation nette de 310 millions d'euros en 2015 qui s'analyse comme suit : une dotation aux provisions de 470 millions d'euros principalement liée à l'évolution de valeur du portefeuille de la Foncière dont 390,4 millions d'euros sur les Parcs d'affaires (impact du recalage des plans d'affaires et de l'évolution du marché locatif) et 69,3 millions d'euros sur les Bureaux; des reprises de provision pour 156,8 millions d'euros dont 144,6 millions d'euros issues du portefeuille de Bureaux (Tour Eqho pour 129 millions d'euros). Deux autres éléments exceptionnels impactent significativement les comptes IFRS sur 2015: le litige avec l'administration fiscale sur l'Exit Tax, qui exposait Icade pour un montant maximum de 225 ME, a été soldé par une charge de 31,5 millions d'euros et le reclassement, effectué selon la norme IFRS 5, de nos activités de services (activités destinées à être cédées ou abandonnées) avec un impact résultat de -20,5 millions d'euros.

Boursier.com : Quels sont les principaux axes qui doivent vous permettre d'atteindre un patrimoine de 11 MdsE en 2019 ? Le plan modifie-t-il l'identité actuelle d'Icade entre Promotion et activité de foncière ?

V.A. : Le mix produit évoluera peu entre les différentes classes d'actifs puisque la foncière tertiaire (hors santé) représente aujourd'hui 81% de la valeur des actifs (19% pour la Santé) alors qu'elle devrait représenter, en 2018, 78% de la valeur des actifs (22% pour la santé). Quant à la promotion, l'objectif est de faire croître de 30 % son chiffre d'affaires à l'horizon du plan. L'un des facteurs de réussite important pour atteindre cette hausse de 2 MdsE de notre patrimoine en 3 ans provient des investissements à réaliser. Par ailleurs, nous avons un important pipeline grâce à nos réserves foncières et nous entendons, en complément, développer les synergies entre notre activité de promotion tertiaire et la foncière (environ 500 millions d'euros de synergies à horizon 2019).

Boursier.com : Dans le cadre de votre plan 2019, qu'indiquez-vous au Marché pour ce qui est de votre politique de distribution ? Sur quel niveau de pay-out peut-on compter ?

V.A. : Le niveau de pay out sur CFNC (cash flow net courant) est de 92% en 2015. Le conseil d'administration a confirmé la politique de dividende d'Icade, qui est désormais fondée sur l'évolution du cash-flow net courant. En termes de guidance pour l'année 2016, nous avons annoncé que le cash-flow net courant devrait être en croissance de l'ordre de 3%.

Boursier.com : Après la forte baisse enregistrée dans la Promotion en 2015, qu'anticipez-vous cette année ?

V.A. : Pour la promotion logement, nous anticipons une année de redressement en 2016 au regard de la hausse des réservations effectuées cette année. Toutefois, l'effet plein de ce redressement se matérialisera dans les résultats en 2017 et 2018. Nous sommes par ailleurs confiants dans notre capacité à délivrer de la croissance pour l'activité de promotion tertiaire au regard de l'augmentation très significative du backlog (+65%).

Boursier.com : Quels arbitrages comptez-vous opérer dans votre portefeuille ? Quelles sont vos ambitions dans le domaine de la santé ?

V.A. : Nous avons lancé un processus de cession sur 5 parcs d'affaires non stratégiques cette année et nous serons pragmatiques dans le pilotage de la rotation d'actifs de notre patrimoine sur la durée du plan. La force de notre modèle repose sur notre capacité à créer de la valeur sur nos réserves foncières, à l'instar des plus-values substantielles de 137 ME réalisées dans le cadre de la cession des Millénaire 2 et 3 et ceci dans un contexte de marché où l'acquisition d'actifs prime se réalise sur des niveaux de taux historiquement bas. Dans le domaine de la santé, nous souhaitons consolider notre position de leadership et viser ainsi pour cette classe d'actifs un poids total de 20 à 25 % de notre patrimoine à l'horizon du plan (11,4 MdsE d'actifs au total en 2019 en quote-part du groupe).

©2016-2020,