Cotation du 15/08/2022 à 17h35

Icade +0,53% 48,960€

Victoire Aubry, Directrice Financière et membre du Comité Exécutif d'Icade

Victoire Aubry Directrice Financière et membre du Comité Exécutif d'Icade

Icade confirme sa guidance 2022
Victoire Aubry, Directrice Financière et membre du Comité Exécutif d'Icade

Boursier.com : Qu'en est-il de votre guidance 2022 à l'issue du premier semestre ?

V.A. : Nous annonçons des résultats solides au S1, et ce sur nos 3 métiers avec une croissance du CFNC groupe de plus de 7% sur 1 an. Les indicateurs opérationnels et financiers sont bien orientés et ce, en tenant compte de l'évolution significative de l'environnement économique et financier avec dorénavant de l'inflation qui semble s'installer et une hausse des taux d'intérêt. Ainsi, Nous confirmons notre guidance annuelle, et nous porterons une grande attention sur les éventuelles évolutions macroéconomiques et financières des prochains mois.

Boursier.com : L'indexation des loyers vous protège-t-elle véritablement de l'inflation ?

V.A. : Nous estimons aujourd'hui que l'indexation des loyers est très protectrice et constitue une force de notre modèle. Elle nous protège en particulier de la hausse des taux provoqués par l'évolution des politiques des banques centrales, justement pour lutter contre l'inflation. Nous avons réalisé, à l'occasion des résultats semestriels, une petite illustration chiffrée concrète de la manière avec laquelle l'indexation de nos loyers nous protège contre la hausse des coûts de financement. Par contre, pour être aussi exhaustif, l'indexation des loyers n'a pas d'impact sur la hausse l'inflation qui se traduit par une hausse des coûts de construction dans les activités de Promotion. Là, nous faisons appel à d'autres leviers pour freiner cette hausse des coûts techniques : signature de marche de travaux en corps d'état séparés, hausse des prix de vente, action sur le prix du foncier...par exemple.

Boursier.com : La poursuite potentielle de la hausse des taux d'intérêt et la dégradation des conditions de financement vous inquiètent-elle pour l'évolution à venir des réservations d'Icade Promotion ?

V.A. : La hausse des taux va bien sûr et c est déjà le cas, se répercuter sur les taux des prêts immobiliers aux particuliers. Ils sont autour de 2% aujourd'hui contre 0,8/1% en début d'année. Si cela représente une hausse sensible, ils restent bas dans l'absolu. Mais c'est certainement un frein à la dynamique de la demande. Par ailleurs si nous n'anticipons plus de hausse de prix à venir, nous pensons que le marché, en sous offre, va pouvoir se stabiliser

Boursier.com : Sur la foncière tertiaire, quel est votre taux d'occupation au 30/06 ?

V.A. : 87%. Ce taux, est impacté par des situations locatives ciblées dans notre portefeuille : deux départs 2021 à La Défense ont ainsi pesé. Et c'est une réalité de dire que les démarches commerciales sont plus longues, Prennent plus de temps. Par ailleurs, deux finalisations de location d'actifs aux meilleurs standards livrés l'année passée (Origine et Fresk) auront un impact sensible sur l'évolution à la hausse du taux d'occupation de la Foncière Tertiaire, lorsque nous auront accru leur taux d'occupation (ils sont aujourd'hui loués autour de 80%). Nous sommes bien évidemment très mobilisés pour les louer davantage d'ici la fin de l'année.

Boursier.com : Gardez-vous en tête l'ouverture du capital d'Icade Santé ? Toujours par IPO ?

V.A. : Les contextes de marché actuels ne permettent pas d'envisager une IPO à court terme. Le projet existe toujours mais doit être suspendu en attendant que de meilleures conditions se présentent. L'enjeu pour Icade Santé est le financement de sa croissance. Donc nous étudions tous les moyens pour l'assurer, y compris l'ouverture du capital bien sûr. Étant entendu que nous ne sommes pas sous pression, le tour de table actuel étant en mesure d'accompagner la suite de la croissance en 2022 et 2023.

©2022

A lire aussi sur Icade

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités