»
»
»
»
Consultation
Cotation du 31/10/2016

Alcatel-Lucent 0,00% 3,500€

  • ALU - FR0000130007
  •   SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Timo Ihamuotila, Directeur Financier de Nokia

Timo Ihamuotila Directeur Financier de Nokia

Une dernière chance donnée aux actionnaires d'Alcatel-Lucent d'échanger leurs actions pour des titres Nokia !
Timo Ihamuotila, Directeur Financier de Nokia

Boursier.com : L'offre d'échange sur les titres Alcatel-Lucent a rouvert et clôture le 3 février. Que dites-vous aux actionnaires d'Alcatel-Lucent n'ayant pas apporté leurs titres ?

T.I. : La 1ère phase de l'offre d'échange est un succès, avec plus de 80% des actions d'Alcatel-Lucent apportées... Ce succès démontre la confiance des actionnaires dans la future création de valeur permise par ce rapprochement... La réouverture de l'offre publique d'échange, qui court jusqu'au 3 février, est une chance donnée aux actionnaires d'Alcatel-Lucent restants, d'échanger leurs actions pour des titres Nokia. Il est dans l'intérêt des actionnaires ayant encore des actions Alcatel-Lucent de participer à l'offre et au projet que nous mettons en oeuvre... D'une part, Nokia est très bien positionné pour mener les transformations que va connaître notre industrie, notamment la "5G". D'autre part, les actionnaires d'Alcatel-Lucent doivent savoir qu'après la clôture de la deuxième période d'offre, la liquidité de leurs titres pourrait être considérablement réduite. Enfin, s'ils conservent leurs titres Alcatel-Lucent, ils ne pourront pas bénéficier des versements de dividendes à nos actionnaires...

Boursier.com : La nouvelle entité a-t-elle vocation à rester cotée à Paris ? Où se dérouleront les prochaines AG ?

T.I.: Nokia est coté sur Euronext Paris depuis le 19 novembre, et le groupe a intégré le CAC40 le 6 janvier dernier à la suite de la 1ère période d'offre... Cette cotation à Paris reflète notre présence importante en France, et nous permet de partager notre vision avec un groupe d'investisseurs élargi. Nous prévoyons de maintenir une liquidité importante à Paris. Les assemblées générales continueront d'avoir lieu en Finlande, où se situe le siège de Nokia...

Boursier.com : Les actionnaires peuvent-ils compter sur des perspectives financières attrayantes pour le nouveau groupe ?

T.I. : Nous avons l'ambition de créer un leader mondial de l'innovation dans les technologies et services pour un monde connecté. Le rythme actuel des progrès technologiques exige que les réseaux délivrent de nouvelles performances... Nokia offre des capacités d'innovation et un portefeuille complet de services qui permettront de mener à bien ces changements. Nous prévoyons ainsi une création de valeur significative sur le long terme. Nous avons aussi accéléré nos objectifs de synergies annuelles suite à la transaction : nous visons désormais 900 ME de synergies sur les coûts opérationnels pour 2018, soit un an plus tôt que ce que nous avions prévu initialement. De plus, nous préparons un programme d'optimisation de la structure de notre capital qui prévoit de distribuer à nos actionnaires un montant d'environ 4 milliards d'euros. En apportant leurs titres à l'offre, les actionnaires d'Alcatel-Lucent pourront donc bénéficier à la fois de la création de valeur et du programme de distribution du capital.

Boursier.com : Pouvez-vous rappeler les synergies attendues de la fusion avec Alcatel-Lucent ?

T.I. : Les synergies viendront à la fois de nouvelles opportunités de croissance de nos revenus, ainsi que des économies de coûts... La puissance de notre portefeuille combiné et de notre empreinte géographique mondiale va nous donner un accès privilégié à un marché adressable qui présente des formidables perspectives de croissance de nos revenus à long terme. Quant aux économies de coûts, nous prévoyons 900 millions d'euros par an de synergies sur nos coûts opérationnels en 2018. Ces économies proviendront de plusieurs sources, comme l'adaptation de notre organisation, la réduction des frais généraux ou encore des économies sur nos achats grâce à la massification des dépenses du nouvel ensemble...

Boursier.com : La "5G" est-elle désormais le grand défi et le grand relais de croissance pour le groupe dans les années à venir ?

T.I. Suite au rapprochement avec Alcatel-Lucent, Nokia dispose des compétences et des ressources pour investir et développer des équipements pour la 5G à bien plus grande échelle que ce que Nokia ou Alcatel-Lucent auraient pu faire seuls. Notre capacité d'innovation sera sans précédent, grâce à la combinaison de la force des Bell Labs avec celle de nos propres moteurs d'innovation. Nous considérons que la "5G" présente de grandes opportunités, mais le cycle d'investissement doit démarrer rapidement... C'est une des raisons pour lesquelles le rapprochement avec Alcatel-Lucent intervient au bon moment. Nous sommes en mesure d'aligner dès le départ les feuilles de route de nos produits et de nos technologies dans la "5G". Ceci nous permettra de tirer pleinement parti des opportunités qui se présenteront et de mieux servir les clients, comme les fournisseurs de services de communication, les gouvernements, les acteurs de l'Internet et les grandes entreprises...

Boursier.com : Préparez-vous un retour dans les smartphones ?

T.I. : Pour le moment, nous nous concentrons en priorité sur la réussite de l'intégration d'Alcatel-Lucent, et nous cherchons à créer de la valeur à la fois pour les actionnaires de Nokia, anciens et nouveaux, à travers notre rapprochement. Cela étant, comme nous avons déjà eu l'occasion de le dire, si nous choisissons de revenir sur le marché des téléphones portables, nous le ferons à travers un modèle d'accords de licence...

©2016-2018,

Partenaires de Boursier.com