Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/08/2020 à 15h41

Tour Eiffel -1,00% 29,700€

  • EIFF - FR0000036816
  • SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Thomas Georgeon, DG de la société de la Tour Eiffel

Thomas Georgeon DG de la société de la Tour Eiffel

Nous sommes conscients de devoir répondre à la problématique de la liquidité du titre
Thomas Georgeon, DG de la société de la Tour Eiffel

Boursier.com : Quel était l'objet de la mise en place d'une ligne de crédit de 330 ME en octobre ?

T.G. : La ligne permet de refinancer pour 230 ME de crédit hypothécaire attachés à des actifs d'Affine, alors que 100 ME seront affectés à notre développement. Nous avons mis en place cette ligne de crédit de 330 ME dans d'excellentes conditions, en l'occurrence un taux inférieur à 1,1% à la date de signature et une maturité de 7 ans. C'est une opération qui démontre la qualité de la signature de la société de Tour Eiffel.

Boursier.com : Le désendettement est-il toujours une priorité ?

T.G. : Notre objectif est toujours de diminuer le ratio de LTV en direction des 40%. Mais le contexte de taux bas qui se prolonge change toutefois le paradigme et cet indicateur pourrait être considéré différemment aujourd'hui comparé à ce qu'il était il y a dix ans.

Boursier.com : Ne dépendez-vous pas trop de certains locataires?

T.G. : Nous avons effectivement souffert par le passé de l'exposition à certains grands monolocataires et avons donc pris la décision de diviser nos très grandes surfaces à louer après fin de bail, de façon à mieux répartir le risque entre nos différents locataires et de diminuer notre dépendance aux plus importants d'entre eux. De facto le risque diminue aussi pour notre compte de résultat. Cela nécessite certes un travail de gestion plus important, mais comme cela fait partie de notre savoir-faire de foncière intégrée, cette stratégie est pertinente. En conséquence notre taux d'occupation, à 85,4%, est logiquement un peu moins élevé que celui d'une foncière qui prendrait plus de risque locatif, mais aujourd'hui, notre premier locataire ne représente que 4% des loyers totaux.

Boursier.com : Votre plan de cession de 190 ME avance t-il comme voulu?

T.G. : out à fait. Nous sommes dans les clous et même légèrement en avance avec le plan annoncé en mars dernier. Nous bénéficions d'un bon momentum pour vendre, mais aussi d'intérêts marqués pour les actifs mis en vente, à l'image de la logistique en Espagne déjà cédée. Nous poursuivons ce plan en cédant les actifs non stratégiques : qui ne sont pas des bureaux et qui ne sont pas situés dans des zones stratégiques à nos yeux. En parallèle, nous sommes aussi actifs pour ce qui est des acquisitions à travers la stratégie qui est la nôtre : des Bureaux et le Grand Paris. A ce titre, nous jugeons pertinent d'aller en deuxième couronne où ne vont pas certains... Le différentiel de rendement est de l'ordre de 3 à 4% en faveur de ces zones-là et les valeurs locatives plus basses que Paris intra-muros nous immunisent contre une trop forte baisse en cas de retournement du marché.

Boursier.com : Le sujet de la liquidité du titre revient toujours sur le devant... Votre taille doit désormais attirer nombre de gérants mais qui ne passeront pas le pas étant donné la faiblesse des échanges sur votre titre...

T.G. : Cela fait partie des grands sujets des mois à venir pour la société de la Tour Eiffel et nous sommes conscients de devoir répondre à cette problématique!

©2019-2020,

Actualités Tour Eiffel

Plus d'actualités