Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 07/08/2020 à 17h38

Tour Eiffel -0,33% 30,000€

  • EIFF - FR0000036816
  • SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Thomas Georgeon, DG de la société de la Tour Eiffel

Thomas Georgeon DG de la société de la Tour Eiffel

Les Bureaux et le Grand Paris...
Thomas Georgeon, DG de la société de la Tour Eiffel

Boursier.com : Rappelez-nous quelques éléments chiffrés sur la société de la Tour Eiffel...

T.G. : La société de la Tour Eiffel est le 5ème acteur français coté sur l'immobilier de Bureaux. Le patrimoine atteint 1,8 Milliard d'Euros pour plus de 750.000 mètres carrés. Le taux d'occupation ressort à 84,7% et nous affichons un rendement de 5,11% sur notre patrimoine. Le Grand Paris constitue 72% de nos actifs, composés à 86% de bureaux. Nous visons un rapport 80-20 à l'avenir entre le Grand Paris et les régions et un positionnement 100% bureaux.

Boursier.com : En quoi consiste la nouvelle étape de croissance que vous lancez ?

T.G. : Notre ambition est de nous développer dans le Grand Paris et les régions à potentiels, à travers les fonciers existants d'une part, en redéveloppant nos actifs à potentiel, et en continuant les acquisitions sur nos parcs. La stratégie de recentrage que nous menons a pour but de rehausser qualitativement le patrimoine : nous voulons être une foncière de bureaux très majoritairement implantée dans le Grand Paris et dans des métropoles à potentiel pour le reste . Nous nous fixons plusieurs priorités : pérenniser les revenus locatifs, maîtriser le ratio LTV en menant à bien notre plan de cession pour 190 ME d'actifs non stratégiques, soit environ 10% du patrimoine actuel, et effectuer du même coup un recentrage de notre portefeuille.

Boursier.com : L'endettement a doublé depuis l'acquisition d'Affine. Quelle sera désormais votre politique en la matière ?

T.G. : Concernant le désendettement, notre ligne directrice consiste bien à redistribuer la valeur des immeubles aux actionnaires et non pas aux prêteurs... A ce titre, le plan de cession va nous aider à retrouver de la flexibilité financière. La LTV est stabilisée sous les 50% et notre volonté est de la faire diminuer autour de 40%. En outre, près de 500 ME d'augmentation de capital ont été réalisées lors des cinq dernières années, preuve de l'engagement fort de nos actionnaires dans l'accompagnement de la croissance du groupe.

Boursier.com : Qu'en est-il des projets ?

T.G. : Le pipeline comprend 170 ME de livraisons. Nous avons par exemple entièrement pré-loué la 1ère phase de développement du Parc Eiffel Paris Saclay, soit 13800 mètres carrés, pour une livraison attendue au deuxième semestre 2020, à 300 mètres de la future station du Grand Paris prévue en 2027. L'investissement représente 40,9 ME pour des revenus attendus à hauteur de 2,6 ME.

Boursier.com : La faiblesse des échanges sur le titre n'aide pas à son attractivité auprès des investisseurs...

T.G. : Le flottant a doublé fin 2018 après la fusion avec Affine et atteint 14,9% du capital. Outre le régime SIIC favorable fiscalement, la cotation est vertueuse puisqu'elle nous impose exigence et transparence. Il est vrai que le niveau de transactions demeure modeste sur le titre, c'est un sujet de réflexion pour nous et la SMA, l'actionnaire majoritaire.

©2019-2020,

Actualités Tour Eiffel

Plus d'actualités