Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 13/08/2020 à 17h35

Mersen -0,39% 25,550€

  • MRN - FR0000039620
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Thomas Baumgartner, Directeur administratif et financier du Groupe Mersen

Thomas Baumgartner Directeur administratif et financier du Groupe Mersen

Une inflexion positive au deuxième semestre
Thomas Baumgartner, Directeur administratif et financier du Groupe Mersen

Boursier.com : Comment qualifier l'exercice 2016, finalement sans croissance avec un résultat opérationnel en léger recul, mais une marge opérationnelle meilleure qu'espérée... ?

T.B. : C'est une année conforme à nos objectifs, voire légèrement supérieure pour la marge et même excellente en cash. La marge opérationnelle courante est en effet équivalente à 2015 mais nous avons enregistré une nette amélioration au deuxième semestre par rapport à la même période de l'année précédente. C'est une inflexion positive.

Boursier.com : Pourquoi le Marché de la Chimie s'est-il avéré toujours aussi compliqué en 2016 ? A-t-il connu un mieux en fin d'année 2016 ?

T.B. : Cette activité est affectée par la faiblesse des nouveaux investissements après un cycle d'investissement important en Chine et aux Etats-Unis. Nos ventes ont continué de décroître au premier semestre pour se stabiliser en fin d'année. Elles restent à un niveau bas mais elles ne pèsent plus sur notre taux de croissance.

Boursier.com : Quelle est la répartition des différentes activités au sein du chiffre d'affaires fin 2016 ?

T.B. : Le pôle Advanced Materials a représenté 54% des ventes, le pôle Electrical Power 46%.

Boursier.com : Vous donnez des objectifs chiffrés prudents concernant 2017 (NDLR : le groupe vise une croissance organique du chiffre d'affaires entre 0 et 2% et une croissance de la marge opérationnelle courante de 50 à 100 points), mais quels segments seront particulièrement influents quant à l'ampleur des niveaux de croissance ?

T.B. : En 2017, nous prévoyons une croissance du chiffre d'affaires et de la marge. Nous continuerons à nous appuyer sur nos marchés porteurs, énergies renouvelables, électronique, aéronautique et véhicule électrique. Cependant le contexte général est celui d'incertitudes géopolitiques pouvant influencer les investissements industriels et affecter les échanges commerciaux, notamment en Europe et aux Etats-Unis.

Boursier.com : Faut-il attendre Mersen en termes de croissance externe en 2017 ? Quelles sont vos marges de manoeuvre ? Le périmètre actuel du groupe peut-il évoluer ?

T.B. : Nous espérons que l'année sera un peu plus active qu'en 2016. Nous pensons à des acquisitions de petite taille, jusqu'à 20 millions d'euros de chiffre d'affaires. Nous avons donc largement les moyens de les financer. La difficulté est en général plutôt d'arriver à convaincre des actionnaires familiaux de céder leur entreprise.

©2017-2020,