Cotation du 24/09/2021 à 17h35

Showroomprivé -1,05% 2,820€

Thierry Petit, Co-fondateur et Directeur Général de Showroomprivé

Thierry Petit Co-fondateur et Directeur Général de Showroomprivé

La hausse des coûts de transport et la raréfaction des matières premières ont des conséquences marginales pour Showroomprivé
Thierry Petit, Co-fondateur et Directeur Général de Showroomprivé

Boursier.com : Quels ont été les leviers d'amélioration des résultats sur le premier semestre ?

T.P. : Sur cette première partie de l'année, Showroomprivé confirme son redressement en délivrant une croissance rentable. Dans la continuité des trimestres précédents, nous sommes plus sélectifs sur l'offre. Nous mettons l'accent sur les produits qui dégagent une bonne profitabilité. Un gros travail a d'ailleurs été mis en place pour affiner précisément le calcul de la marge... Nous continuons également à travailler sur la logistique pour la rendre plus performante. Ces efforts portent aujourd'hui leurs fruits...

Boursier.com : Vous mettez également l'accent sur le dropshipping, en quoi cela consiste-il ?

T.P. : Avec cette technique du dropshipping, un fournisseur vend sur le site Showroomprivé et livre en direct les clients. Ainsi, nous ne portons pas le stock ce qui permet de ne pas consommer de trésorerie. Le dropshipping représente aujourd'hui 26% de notre chiffre d'affaires mais il devrait peser à moyen terme 35% à 40% des ventes. Parmi les autres axes de développement rentables, la régie SRM Media commence à monter en puissance. Il s'agit ici de valoriser les opérations effectuées par nos partenaires...

Boursier.com : Vous développez aussi une marketplace...

T.P. : Nous avons lancé fin 2020 une marketplace qui est encore loin d'être arrivée à maturité. Elle permet aux marques de développer leur présence sur le site Showroomprivé. Nous sommes exigeants sur la qualité de ses marques afin de pas dégrader notre image... Dans l'ensemble, nous profitons d'un effet vertueux avec une augmentation des volumes qui a un impact direct sur la marge.

Boursier.com : Quelle est la répartition du chiffre d'affaires ?

T.P. : La mode représente environ la moitié des ventes. Le solde provient d'autres univers comme la beauté où nous sommes un des principaux pure players en France... Ce marché rentable connaît d'ailleurs une accélération sensible depuis la crise sanitaire. Parmi les autres univers, nous intervenons également dans le meuble, la décoration, les voyages, les loisirs...

Boursier.com : Etes-vous impactés par le retour de l'inflation ?

T.P. : Pour l'heure, la hausse des coûts de transport et la raréfaction des matières premières ont des conséquences marginales pour Showroomprivé...

Boursier.com : Quel est votre positionnement par rapport à Veepee ?

T.P. : Nous sommes convaincus qu'il y a de la place pour plusieurs acteurs sur le marché que nous adressons. Les marques ont besoin d'avoir une alternative par rapport à Veepee. La population des deux sites est d'ailleurs bien différente avec seulement une audience commune de seulement 30% à 40%. En moyenne, 5% à 10% des collections de vêtements sont invendues... La taille du marché potentiel est donc très importante.

Boursier.com : Vous avez émis un message de prudence pour le troisième trimestre, qu'en est-il exactement ?

T.P. : Après le premier confinement, les ventes du T3 2020 avaient été très hautes. L'effet de base du T3 2021 est donc défavorable... Nous avons également perçu un léger effet d'essoufflement cet été. Mais ce phénomène ne devrait être que temporaire avec un redémarrage des ventes en cette rentrée...

©2021