Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 05/08/2020 à 12h40

Euronext -0,78% 95,200€

Stéphane Boujnah, Directeur général et Président du Directoire d'Euronext

Stéphane Boujnah Directeur général et Président du Directoire d'Euronext

Alternext et le Marché Libre seront remplacés le 19 juin
Stéphane Boujnah, Directeur général et Président du Directoire d'Euronext

Boursier.com : Vous annoncez la fin du Marché Libre et d'Alternext... Que va-t-il se passer sur ces segments d'Euronext dédiés aux micro et small caps ?

S.B. : Le 19 juin prochain, Alternext va devenir "Euronext Growth", le Marché Libre deviendra Euronext Access et Euronext Access + pour les sociétés disposant d'un flottant de 1 ME minimum. Il ne s'agit pas d'un simple 'rebranding', mais bien d'une démarche ambitieuse pour créer des possibilités nouvelles de développement sur nos marchés aux PME et ETI... Nous adaptons profondément notre offre aux entreprises cotées sur le Marché Libre, ou qui envisagent une démarche d'introduction en bourse...

Boursier.com : Que va apporter de plus ce segment "Access +" ?

S.B. : Ce segment Access+ permettra d'accompagner progressivement les sociétés dans leurs démarches de cotation en bourse... Les sociétés cotées sur le Marché Libre coteront d'office sur Euronext Access et celles qui feront la démarche, tout en remplissant la double condition d'avoir au moins un exercice comptable audité et un volume de flottant d'au moins 1 ME, passeront sur Access +, ce qui leur offrira plus de visibilité. Nous pensons que notre offre va améliorer la liquidité du marché et la visibilité des entreprises qui y seront cotées...

Boursier.com : Qu'est-ce qui va changer au niveau des négociations pour les valeurs au fixing ?

S.B. : Il y aura deux fixings chaque jour, à 11h30 et 16h30, ce qui permettra plus de lisibilité pour les investisseurs. Ils y trouveront aussi plus de liquidité par l'allongement significatif de la période de "trading at last", c'est-à-dire la possibilité de négocier des titres sur une certaine plage de temps, au prix déterminé lors du fixing : elle sera de quatre heures après le fixing de 11h30, et d'une heure après celui de 16h30.

Boursier.com : Quelle analyse tirez-vous du marché des introductions depuis le début d'année ?

S.B. : Le contexte des IPO s'est considérablement amélioré depuis le 1er janvier, avec 584 Millions d'Euros levés... Les opérations enregistrées sur nos marchés affichent un bon mix entre tailles d'opérations et secteurs représentés. Ainsi, X-Fab, société allemande, a choisi une cotation à Paris où Euronext démontre son savoir-faire pour accompagner ce type de sociétés technologiques sur le Marché.

Boursier.com : Vous venez de publier les données de votre activité du premier trimestre, que traduisent-elles ?

S.B. : Ces résultats prouvent, une fois encore, la résilience de notre modèle. Dans un environnement de volumes sous pression, avec une baisse des volumes cash equity de 16% et des volumes dérivés en baisse de 7%, nous avons réussi à maintenir notre chiffre d'affaires stable et à délivrer une marge opérationnelle de 55,7%... C'est la gestion efficace du yield qui permet de compenser partiellement les effets de la baisse des volumes de transactions. Mais c'est aussi la très bonne performance de l'activité cotation combinée à notre stricte maîtrise des coûts qui garantit notre rentabilité. La mise en oeuvre de notre plan stratégique se déroule comme prévu. Nous avons pris la décision d'introduire un plancher dans notre politique de dividende, pour proposer à nos actionnaires un rendement minimum et réduire une volatilité éventuelle sur les dividendes...

©2017-2020,