Cotation du 15/06/2022 à 16h30

Metavisio (ex-Groupe SFIT) -6,40% 8,050€

  • ALTHO - FR00140066X4
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Stéphan Français, DG de Metavisio

Stéphan Français DG de Metavisio

La suite logique de notre introduction sur Euronext Access fin 2021...
Stéphan Français, DG de Metavisio

Boursier.com : Quel est l'objet de la levée de fonds de 5 ME que vous venez de lancer ?

S.F. : Il s'agit d'une levée de fonds d'un montant relativement faible, permettant de ne pas trop diluer les actionnaires existants. Associée à notre transfert sur Euronext Growth, elle est la suite logique de notre introduction sur Euronext Access fin 2021. 80% de la levée de fonds seront consacrés à des embauches, nos effectifs devant atteindre 60 salariés, contre 40 aujourd'hui. Les 20% restants financeront les efforts de R&D. L'amélioration de nos produits est une démarche opérationnelle continue. Notre centre de R&D, d'assemblage et de SAV est installé en France.

Boursier.com : Fin 2021, vous expliquiez ne pas être concernés par la pénurie de composants électroniques. Est-ce toujours le cas, 6 mois plus tard?

S.F. : Depuis la crise, nous avons livré deux fois plus de PC. A plus de 250.000... La pénurie mondiale va sans doute durer et à notre échelle, nous en sommes encore prémunis. La faiblesse de nos volumes comparés à ceux des géants de l'informatique nous permet de trouver aisément des solutions de substitutions. Nos concurrents ont des problèmes d'approvisionnement, pas nous!

Boursier.com : Vous venez de conclure des accords de distribution avec Aldi et Lidl à l'échelle européenne, que pouvez-vous en espérer ?

S.F. : L'accord porte sur des ordinateurs portables de 13 à 17 pouces, des tablettes de 10 à 13 pouces et d'accessoires informatiques. Nous serons donc référencés chez deux acteurs majeurs de la grande distribution en Europe, qui mettent l'accent sur un rapport qualité/prix compétitif, et sur une montée en gamme progressive qui attire de plus en plus de nouveaux consommateurs. Cela collait totalement avec les produits grand public Thomson que nous développons. C'est aussi le cas avec Leclerc, notre meilleur client l'an passé. Dans un contexte d'inflation forte et de conjoncture économique incertaine, le positionnement est porteur. Nous en attendons des commandes significatives, livrables sur le 4e trimestre.

Boursier.com : Vous avez terminé 2021 sur un chiffre d'affaires inférieur (NDLR, 60,76 ME), à celui espéré de 65 ME. Pourquoi?

S.F. : Si cela n'avait tenu qu'à nous, nous aurions dépassé les 65 ME. Notre modèle économique exige un soutien bancaire fort pour faire face aux volumes. Le renforcement de nos fonds propres est indispensable à notre développement. Pour 2022, nous visons 70 ME de chiffre d'affaires et un EBITDA d'environ 10%. Au 1er avril dernier, notre carnet de commandes ressortait à 45 ME. Par la suite, nous visons 120 ME de chiffre d'affaires en 2026 avec un taux de marge d'EBITDA de plus de 13%.

Boursier.com : Vous faites une incursion sur les gammes de PC un peu plus chers, au-dessus de 500 Euros. Ce faisant, ne reniez-vous pas votre modèle?

S.F. : Nous nous essayons aux gammes de produits plus chers, notamment 5G. Mais il s'agit d'une incursion, permise par nos avancées technologiques, pas d'un positionnement stratégique. Notre coeur de métier demeure le PC sous les 300 Euros. A performance identique, les produits Thomson Computing sont 35% moins chers et 20% moins chers pour les produits de même gamme, dotés d'une avance technologique.

©2022

Actualités Metavisio (ex-Groupe SFIT)

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités