Cotation du 01/02/2023 à 14h04

Affluent Medical +0,12% 1,632€

  • AFME - FR0013333077
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Sébastien Ladet, DG d'Affluent Medical

Sébastien Ladet DG d'Affluent Medical

Je suis convaincu que la valorisation actuelle de la société ne reflète pas la valeur de ses dispositifs médicaux uniques
Sébastien Ladet, DG d'Affluent Medical

Boursier.com : Affluent Medical avait levé un peu plus de 6 ME en septembre avec pour horizon mars prochain... L'urgence est donc à lever de nouveau des fonds...?

S.L. : La levée de fonds de septembre dernier était un "bridge" et nous travaillons activement depuis pour lever de nouveau des fonds dans le cadre d'une augmentation de capital qui bénéficierait du soutien de notre actionnaire de référence Truffle Capital. Ceci afin de nous permettre de mener de front nos trois projets. Nous privilégierons un format d'opération permettant aux actionnaires actuels de participer. En complément, nous espérons aussi obtenir des financements non dilutifs comme ceux de la BPI destinés aux entreprises assumant des développements cliniques.

Boursier.com : Outre cette urgence financière, et hors développement clinique, quelles sont vos priorités?

S.L. : Nous renforçons les équipes, avec des profils affichant des expériences dans les différents domaines qui vont nous permettre de développer Affluent Medical : l'industrialisation, le marketing et le développement commercial, ... Tout ceci pour préparer activement les prochaines étapes de la société. Ces étapes approchent rapidement et l'équipe d'Affluent se met petit à petit en ordre de marche pour être prête à y faire face !

Boursier.com : A quelle échéance ? Vous aviez décalé les dates espérées de commercialisation données lors de l'IPO...

S.L. : En 2024, nous prévoyons de déposer les dossiers de marquage CE pour Kalios et Artus et en 2027 pour Epygon. Les commercialisations interviendront environ 1 an après le dépôt des dossiers. Nous prévoyons également de soumettre les dossiers aux autorités américaines pour Artus et Epygon respectivement en 2025 et 2027.

Boursier.com : Quels prix de commercialisation envisagez-vous pour vos dispositifs ?

S.L. : Les hypothèses font état de 3.000 à 4.000 Euros pour l'anneau chirurgical Kalios, de 35.000 à 50.000 Euros pour la valve mitrale Epygon et 8.000 Euros pour Artus. Ces prix ne sont pas fixes et font l'objet de discussions. Il s'agit d'hypothèses qui peuvent changer d'ici la date de commercialisation.

Boursier.com : Quid du 4ème produit dont vous avez arrêté le développement, Kardiozis ?

S.L. : Nous cherchons effectivement à faire des accords de licence pour Kardiozis auprès d'un partenaire qui peut avoir tout type de profil, mais avec une thématique dans le vasculaire et qui verrait dans ce dispositif un complément à son portefeuille de produit. Nous céderons la technologie avec les brevets et la preuve de concept préclinique. Les essais cliniques du Dr Fabre sur le principe de la technologie ont montré de bons résultats à deux ans. En considérant la taille importante du marché, de l'ordre du milliard, on peut raisonnablement imaginer une cession pour plusieurs millions d'euros, ce qui constituerait un complément de financement significatif pour la société.

Boursier.com : Le titre recule de près de 80% depuis l'introduction en Bourse il y a moins de 1 an et demi seulement...

S.L. : Le titre a pâti de la baisse générale des marchés sur la période, mais aussi, logiquement, du décalage des essais cliniques annoncé après l'IPO. Les investisseurs auxquels nous parlons sont sensibles au newsflow à venir. Je suis convaincu que la valorisation actuelle de la société ne reflète pas la valeur de ses dispositifs médicaux uniques, positionnés sur des maladies qui touchent 600 millions de personnes dans le monde et encore mal adressés aujourd'hui. Nous espérons que les annonces futures permettront de convaincre les investisseurs et de faire remonter le titre.

©2023

A lire aussi sur Affluent Medical

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités