Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 09/04/2020 à 17h35

Virbac +0,13% 158,400€

Sébastien Huron, Président du directoire de Virbac

Sébastien Huron Président du directoire de Virbac

Impossible à ce jour d'évaluer la magnitude de la crise sanitaire sur les perspectives 2020 de Virbac
Sébastien Huron, Président du directoire de Virbac

Boursier.com : Comment qualifiez-vous les résultats 2019 ?

S.H. : L'année 2019 a été très réussie à de nombreux égards: les ventes ont progressé plus vite que le marché à 6,6% à taux constants avec une performance très forte des 3 filiales localisées dans les 3 plus grands marché de santé animale (USA, Brésil et Chine); dans le même temps la profitabilité (Ebit ajusté) s'est significativement améliorée +40% pour se porter à 13% de nos ventes avec une contribution positive de l'ensemble de nos régions; enfin, nous avons accéléré le désendettement du Groupe à hauteur de 88 MEUR en 2019. Ces résultats nous permettent de retrouver un ratio dette nette/Ebita de 2,29 très proche du ratio d'avant crise St. Louis Missouri de 2015.

Boursier.com : Hors crise actuelle, le retour aux bénéfices, depuis 2018, est-il pérenne ?

S.H. : Hors impact de la crise sanitaire actuelle, oui il est pérenne; on aurait pu également s'attendre aussi à une croissance profitable et pérenne hors les 2 éléments exceptionnels qui ont généré un profit de 4,5 ME que ne nous retrouverons pas en 2020.

Boursier.com : Sur quels éléments de votre activité, la crise du coronavirus va-t-elle vous pénaliser ?

S.H. : La crise sanitaire coronavirus pourrait nous pénaliser principalement sur 3 dimensions : la santé de nos collaborateurs même si à ce jour à notre connaissance nous n'avons personne de touché; les perturbations possibles de nos chaines de production ou d'approvisionnement même si à ce jour tous les sites fonctionnent dans le respect des conditions imposées par les gouvernements locaux; enfin un ralentissement global de l'activité de nos clients (vétérinaires ou éleveurs, ...) et ce en particulier dans les pays dans lesquels le confinement est imposé par les autorités locales et un retard dans les lancements des nouveaux produits et dans nos programmes de géo extension.

Boursier.com : Les objectifs 2020 que vous annoncez sont-ils d'ores et déjà caducs étant donné la crise qui nous touche ?

S.H. : Les objectifs 2020 sont effectivement des objectifs qui ne tiennent pas compte des conséquences possibles du coronavirus ; il nous est impossible à ce jour d'évaluer la magnitude et la durée des impacts de la crise sanitaire coronavirus sur les perspectives 2020.

Boursier.com : La reprise industrielle progressive à St Louis se retrouve t-elle menacée ?

S.H. : La difficulté d'évaluation des conséquences est vraie au global mais aussi pays par pays et en particulier aux USA il ne nous est pas possible de répondre à cette question à ce stade.

©2020,