Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 12/08/2020 à 14h24

SergeFerrari Group +0,73% 5,520€

  • SEFER - FR0011950682
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Sébastien Ferrari, PDG de Serge Ferrari

Sébastien Ferrari PDG de Serge Ferrari

Nous ne nous interdisons pas d'étudier des acquisitions...
Sébastien Ferrari, PDG de Serge Ferrari

Boursier.com : Le premier semestre s'est avéré positif, avec une croissance conforme aux objectifs et un ROC en progression...

S.F. : Les résultats sont encourageants eu égards aux objectifs annoncés au Marché en début d'année lors de nos résultats annuels. La croissance est effectivement en ligne avec notre objectif annuel fixé à +4,5%. De son côté, la rentabilité atteint un niveau correct, mais qui ne sous satisfaits pas encore totalement. Tout ceci est encourageant après un exercice 2018 difficile.

Boursier.com : Quels ont été les principaux facteurs de ce redressement?

S.F. : Nous commençons à récolter les fruits de nos efforts passés dans deux domaines : le retour d'investissement sur la zone Middle East-Asie-Pacifique, où notre force commerciale est désormais active. Et puis notre efficacité opérationnelle qui s'améliore, avec une diminution de certains de nos coûts et une meilleure utilisation de notre capacité de production.

Boursier.com : Quelles mesures avez-vous prises en particulier ?

S.F. : Des mesures de modération salariale ont été mises en oeuvre et des baisses de charges externes ont aussi été appliquées partout où cela était possible. Ces deux éléments, associés à la progression de nos ventes, nous ont permis de faire largement progresser notre rentabilité opérationnelle.

Boursier.com : Etes-vous en mesure de maintenir le cap au deuxième semestre?

S.F. : La marge d'EBITDA est désormais à 12%, alors qu'elle était sous les 10% en 2018. Nous avons besoin de la maintenir au-dessus des 10% pour financer nos investissements industriels et notre R&D. Les 12% sont un minimum pour un premier semestre, mais il nous faut encore travailler pour parvenir à ce chiffre sur l'ensemble de l'année. Ce niveau est celui que nous sommes légitimement en mesure d'atteindre dans la configuration actuelle qui nous a vus intégrer, il y a quelques années, des distributeurs affichant une marge d'EBITDA inférieure à celle du groupe.

Boursier.com : Quelle est aujourd'hui la stratégie de développement du groupe?

S.F. : Nous voulons nous développer sur les zones où nos parts de marché sont faibles. Nous visons un taux de croissance organique supérieur ou égal à 4,5% par an. Et nous ne nous interdisons pas d'étudier des projets d'acquisitions qui feraient sens en termes de technologie complémentaire ou de zone géographique. Nous disposons d'une capacité d'emprunt reposant sur des lignes autorisées mais non utilisées nous permettant de réaliser des opérations de taille petite ou moyenne.

©2019-2020,