»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/09/2019 à 16h30

Frey 0,00% 34,000€

  • FREY - FR0010588079
  •   SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Sébastien Eymard, DG délégué Finances et Stratégie de Frey

Sébastien Eymard DG délégué Finances et Stratégie de Frey

Le dividende a augmenté ces dernières années et va continuer à progresser!
Sébastien Eymard, DG délégué Finances et Stratégie de Frey

Boursier.com : Rappelez-nous la stratégie de développement menée par Frey...

S.E. : En plus de notre savoir-faire historique des centres commerciaux de plein air, décliné à travers les modèles Greencenter et Shopping Promenade, nous avons accéléré le développement de projets " mixed-use " qui consistent en la réhabilitation ou la création de sites urbains mixtes en centre-ville. Nous sommes convaincus que l'attractivité de ces endroits passe par la création de lieux de convivialité. En termes de positionnement géographique, nous sommes un acteur français diversifié sur la péninsule ibérique, Espagne et Portugal. Notre volonté est de poursuivre sur l'ensemble de la chaîne métier, du développement, jusqu'à la gestion et animation des sites. L'idée est évidemment de créer de la valeur à chaque étape où nous intervenons.

Boursier.com : Pourquoi cette présence dans la péninsule ibérique ?

S.E. : Historiquement, la société était présente sur place, préalablement à la crise de 2008. Nous avons développé et investi dans certains sites sur place. De plus, ce marché présente l'intérêt de présenter de fortes similarités avec le marché français, que ce soit l'environnement juridique, (droit des baux, autorisations commerciales...), mais aussi une base locative commune, certains acteurs français ayant poursuivi leur présence sur place. En outre, la forte récession qu'ont connu ces pays il y a quelques années, se traduit aujourd'hui par un regain d'activité...

Boursier.com : Vous annoncez un crédit syndiqué de 100 ME. L'avez-vous obtenu dans de bonnes conditions?

S.E. : Depuis plus de deux ans, nous avons fait le choix de passer sur un mode de financement "corporate", du fait de la souplesse offerte par ces financements, par rapport à de l'hypothécaire. Le financement annoncé est d'une maturité de 6 ans, et est prolongeable par deux extensions d'un an, ce qui nous permet de détenir une dette avec une maturité intéressante, avec des prêteurs de premier rang et un coût intéressant, nous permettant de bénéficier de la forte baisse des taux d'intérêt.

Boursier.com : Qu'en est-il de votre endettement?

S.E. : Notre volonté est de rester en dessous des 50% de la LTV. La LTV était de 26,1% au 31 décembre 2018. Nous publierons la situation au 30 juin en fin de mois. Les augmentations de capital réalisées ces dernières années nous ont permis de diminuer ce ratio pour renforcer les capitaux propres du groupe en vue de notre expansion internationale et du financement de notre pipeline d'investissements.

Boursier.com : Voulez-vous vous implanter dans de nouveaux pays ?

S.E. : L'objectif est d'atteindre la taille critique en Espagne et au Portugal, avec un certain niveau de revenus et de patrimoine. A terme, nous envisagerons de nous diversifier dans d'autres pays.

Boursier.com : Rappelez-nous quelle est la politique de distribution de Frey.

S.E. : Le dividende a nettement augmenté ces dernières années et va continuer à progresser. Nous avons comme ligne de conduite de le faire évoluer concomitamment à l'évolution du portefeuille de Frey et de l'arrivée à maturité de certains actifs. L'an passé nous l'avons fait progresser de 20% et espérons qu'il en sera de même cette année aussi, pour tenir compte de la hausse des revenus issus de notre patrimoine.

Boursier.com : Outre le statut SIIC, quel est l'intérêt de maintenir la cotation du groupe, avec une liquidité toujours faible ?

S.E. : Nous bénéficions du régime SIIC, très attractif pour la foncière. La cotation permet à Frey d'être lisible et compréhensible auprès d'investisseurs et impose une vraie rigueur de gestion. Concernant la liquidité, faible, du titre, nous sommes d'avis qu'il faut l'améliorer, mais nous n'envisageons aucune opération qui permettrait de l'accroître à court terme...

©2019,

Partenaires de Boursier.com