»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/08/2019 à 17h35

Voltalia 0,00% 10,150€

Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia

Sébastien Clerc Directeur Général de Voltalia

Consacrer une partie de l'augmentation de capital à des acquisitions...
Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia

Boursier.com : La récente augmentation de capital d'envergure, de 375 ME, vous donne les moyens d'accélérer jusqu'en 2023...

S.C. : Voltalia envisage d'allouer au moins 300 ME des fonds levés à la construction de 1,6 GW de nouvelles capacités de production, au-delà d'1 GW installé en 2020. Nous avons été à la fois soutenus par nos actionnaires existants et rejoints par de nouveaux actionnaires en France comme en Europe. Les particuliers, dont le nombre en valeur absolue avait déjà nettement progressé, ont aussi manifesté un intérêt important. Tout ceci démontre l'attractivité et de Voltalia et du secteur des énergies renouvelables. La famille Mulliez, actionnaire principal détenait 72,62% du capital avant l'opération. Suite à celle-ci, elle possède 70%.

Boursier.com : Un nouvel actionnaire important vous a rejoints, la BERD. Quels sont les enjeux, au-delà de la prise de participation ?

S.C. : La BERD est très présente dans certaines des zones où Voltalia est actif, Europe du sud, Afrique du Nord, ce qui va nous permettre de nous y développer avec leur collaboration, sur le modèle de ce que nous avons réalisé avec Proparco, l'agence française de développement. Nous avons ainsi conclu un protocole d'accord avec la BERD, pour investir en fonds propres au moins 50 ME dans ces pays d'opération de la BERD tels que le Maroc, la Tunisie, l'Egypte ou la Grèce...

Boursier.com : Après de nombreuses années de développement de vos capacités propres, peut-on imaginer un scénario qui verrait Voltalia réaliser une acquisition d'envergure ?

S.C. : La croissance organique est effectivement inscrite dans notre ADN depuis 14 ans et l'essentiel de l'augmentation de capital y sera consacré. Néanmoins, étant donné le mouvement de consolidation qu'on observe sur notre marché, nous avons expliqué vouloir consacrer une partie de l'augmentation de capital à des acquisitions. Cela dépendra des opportunités et de l'état du marché. Cela peut arriver par exemple pour débuter dans un pays où nous ne sommes pas présents ou développer nos activités de services.

Boursier.com : Vous vous êtes d'ailleurs récemment rapprochés d'Helexia aussi dans la galaxie Mulliez...

S.C. : Helexia est présente dans les toitures solaires et la maîtrise de l'énergie. Ses clients sont les entreprises, alors que les clients historiques de Voltalia sont les distributeurs d'électricité. Sachant que Voltalia, toujours focalisé sur les énergies non subventionnées, réalise désormais des Corporate PPA (NDLR : contrats privés d'achat d'électricité entre des producteurs d'électricité renouvelable et des entreprises, à prix fixes, connus à l'avance et pour une durée longue), nous souhaitons proposer, aux entreprises, grâce à Helexia, une offre globale avec l'alimentation en électricité, mais aussi l'auto production sur la toiture de l'entreprise et la maîtrise de l'énergie. Aucun autre producteur indépendant ne propose cette offre globale.

Boursier.com : A plus court terme, quel est l'objectif donné au Marché ?

S.C. : Nous avons resserré la fourchette d'objectif 2020 de l'EBITDA dans la moitié haute du premier objectif, à savoir de 160 à 180 ME, contre 140 à 180 ME précédemment.

©2019,

Partenaires de Boursier.com