»
»
»
»
Consultation
Cotation du 25/04/2019 à 17h35

Voltalia -0,47% 10,650€

Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia

Sébastien Clerc Directeur Général de Voltalia

Voltalia est en mesure d'offrir ce type de contrat attractif à de nombreux clients privés!
Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia

Boursier.com : Ce premier contrat à 10 ans de vente d'électricité avec un client privé ouvre-t-il des perspectives en la matière ?

S.C. : Nous avons déjà signé de nombreux contrats privés court et moyen terme sur le marché libre au Brésil au cours des quatre dernières années. Ce contrat est cependant le premier de longue durée : 10 ans. Nous sommes aujourd'hui en mesure d'offrir ce type de contrat attractif à de nombreux clients privés en Europe, en Afrique et en Amérique latine. L'intérêt des clients industriels pour les corporate PPAs, contrats d'achat d'électricité signés directement avec les producteurs, est de plus en plus fort et nous sommes en discussion avec des clients privés dans plusieurs pays.

Boursier.com : Vous expliquez que le prix de vente est plus de 50% supérieur au tarif du contrat de 20 ans sécurisé pour VSM 2 en août. Reste-t-il compétitif pour BRF ?

S.C. : Bien sûr ! Pour BRF, les avantages sont même multiples : en plus d'un tarif plus avantageux que celui auquel ils ont accès par ailleurs, ce leader de l'agroalimentaire va gagner en fiabilité et en visibilité sur son approvisionnement en électricité, et donc en compétitivité sur son propre marché !

Boursier.com : Le contrat renforce encore l'empreinte 'brésilienne 'de Voltalia...

S.C. : Notre stratégie consiste à privilégier les pays où les énergies renouvelables sont compétitives, ce qui est le cas depuis longtemps au Brésil. Nous y sommes présents depuis 2006 avec une équipe expérimentée qui nous a permis de développer et construire des centrales extrêmement performantes. Aujourd'hui, le Brésil est notre premier pays mais notre taux de croissance est encore plus fort sur le continent africain, qui représentera 12% de notre capacité installée d'ici deux ans.

Boursier.com : Après la perte de -5,9 ME au premier semestre, à quoi faut-il s'attendre pour la fin d'exercice en termes de rentabilité ?

S.C. : Comme indiqué lors de notre communication des résultats semestriels fin septembre, nous anticipons, comme en 2017, un second semestre fortement supérieur au premier en termes de rentabilité. Nous avons d'ailleurs confirmé que les tendances positives attendues étaient déjà à l'oeuvre au troisième trimestre.

Boursier.com : Que vous inspire l'arrivée de Neoen sur Euronext Paris ?

S.C. : C'est une bonne nouvelle à la fois pour la place de Paris et pour notre secteur, qui ne comptait pas beaucoup d'acteurs cotés d'envergure internationale. Avec Neoen, Voltalia gagne un comparable de plus, ce qui nous réjouit !

©2018-2019,

Partenaires de Boursier.com