Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 26/10/2020 à 17h35

Verimatrix (ex Inside Secure) -2,71% 2,515€

  • VMX - FR0010291245
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Rémy de Tonnac, PDG d'Inside Secure

Rémy de Tonnac PDG d'Inside Secure

Nous repartons à l'assaut des marchés financiers !
Rémy de Tonnac, PDG d'Inside Secure

Boursier.com : Inside Secure a reporté son projet d'intégrer la Bourse de Paris au Printemps 2011, vous retentez votre chance. Quel montant comptez-vous lever ?

R. d T. : Nous repartons à l'assaut des marchés financiers ! Nous espérons que les investisseurs seront séduits par notre double expertise dans le domaine de la technologie NFC sans contact pour laquelle nous sommes pionniers et dans la Sécurité numérique. Inside Secure dispose d'un positionnement assez unique sur ces deux marchés. Nous souhaitons lever 60 ME et jusqu'à 79 ME en cas d'exercice de la clause d'extension et de l'option de sur allocation.

Boursier.com : Vous êtes un des acteurs principaux de la technologie NFC permettant aux terminaux mobiles d'interagir, sans contact, et notamment dans le cadre d'une transaction de paiement. Quelle est la performance de ce pôle dans votre chiffre d'affaires 2011 ?

R. d T. : La croissance de la technologie NFC est explosive. Sa part dans notre chiffre d'affaires est passée de 4% au quatrième trimestre 2010 à plus de 50% de notre chiffre d'affaires lors du quatrième trimestre 2011. Le vrai démarrage a donc bien eu lieu en 2011. Il s'agit véritablement d'une technologie de rupture comme il n'en apparaît que tous les 20 ans. A l'image de la carte à puce, qui s'écoule à désormais 6 milliards d'unités chaque année... Selon le cabinet Gartner, 1 milliard de téléphones seraient équipés de la technologie NFC en 2015. Le cabinet d'études ABI table plus modestement sur 550 millions en 2016. Nous préférons nous fonder sur une prévision de ce type, plus prudente. A ce jour, nous détenons environ 50% de parts de marché selon les analystes. De plus, pour accélérer encore le développement, nous sommes en mesure de mettre cette technologie NFC sur carte SIM, ce qui nous dispense d'attendre que tous les fabricants de terminaux l'intègrent dans leurs nouveaux appareils. Nous pensons distribuer cette nouvelle carte SIM dès le troisième trimestre.

Boursier.com : RIM (Blackberry) est votre principal client dans le domaine. Le déclin de la société avec des pertes de parts de marché n'est-il pas un problème pour vous ?

R. d T. : RIM représentait en 2011 environ 30% de notre chiffre d'affaires. Mais nous oeuvrons pour diversifier notre clientèle : notamment, nous venons de signer un contrat avec l'un des grands acteurs de la téléphonie mobile, dont nous ne pouvons dévoiler le nom à ce jour. La commercialisation est prévue d'ici le milieu de l'année 2012. Pour ce qui est de RIM, n'oublions pas que Blackberry dispose toujours de 11 à 12% de parts de marché sur les smartphones et d'une position toujours très forte auprès des entreprises, avec désormais 75 millions d'abonnés " entreprise " !

Boursier.com : Avec quels autres acteurs comptez-vous passer des partenariats pour installer le NFC ?

R. d T. : Nous avons signé en 2011 un partenariat avec Intel qui a choisi Inside Secure pour développer le NFC. Ce partenariat nous permet d'accélérer notre développement : Intel va le financer en partie et un nous passer des commandes pour nos produits NFC. Cela nous permet de continuer à faire la course en tête dans le secteur. Intel avait identifié le NFC comme une technologie clef pour se développer dans la mobilité et après une longue analyse a aussi décidé de choisir Inside Secure comme partenaire.

Boursier.com : Concernant votre pôle " Sécurité ", quelles sont vos ambitions ?

R. d T. : Nous intervenons dans six sous-domaines : le contrôle d'accès, la TV à péage et l'identification de personnes (passeports) , qui afficheront des taux de croissance à deux chiffres dans les prochaines années, mais aussi dans la protection contre la contrefaçon, l'identification des machines et le stockage de données sécurisées qui devraient afficher tous trois plus de 20% de croissance par an sur les cinq ans à venir.

Boursier.com : Concernant le paiement, quels développements ambitionnez-vous ?

R. d T. : Le marché américain devrait lui aussi exploser dans les années à venir avec le passage à la carte à puce. La semaine dernière, Mastercard a annoncé son intention de migrer ses cartes vers le standard EMV sans contact, d'ici 2013. Visa a fait le même choix en août 2011. Ces deux géants de la carte bancaire vont donc imposer aux banques des cartes à double fonctionnalité : avec et sans contact. Nous sommes donc dans les starting-blocks, ce marché américain représentant un volume de 1 milliard de cartes chaque année. Nous comptons adresser ce marché en 2013.

Boursier.com : Qu'en est-il de votre chiffre d'affaires 2011 ?

R. d T. : Nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 151 M$ en 2011, bénéficiant du décollage du marché du NFC. Nous avons d'ailleurs prouvé notre capacité à livrer à temps les volumes pour lesquels nous étions engagés. Et depuis 2005, notre croissance s'élève en moyenne à 54% chaque année. 34% en organique. Nous visons un objectif de 400 M$ de chiffre d'affaires en 2014 et une marge brute de 40%, soit grosso modo le niveau de l'industrie.

Boursier.com : Vous accusez encore une perte notable. Qu'en est-il selon vos trois pôles ?

R. d T. : La " Sécurité " dégage une marge d'EBIT élevée. Le pôle " NFC " (-14 ME après les neuf premiers mois de 2011, NDLR) supporte bien évidemment nos efforts d'investissements pour accompagner son essor. Et le " paiement sécurisé " est aussi en pertes cette année, en raison du retournement temporaire du paiement sans contact américain.

Boursier.com : A quelle date pensez-vous pouvoir atteindre le point mort ?

R. d T. : Nous ambitionnons de l'atteindre d'ici la fin 2012, quasi-mécaniquement grâce à l'augmentation continue et très forte des volumes. Nous consommons encore de la trésorerie, et notre levée de fonds a pour but de nous aider à accompagner le développement de nos clients et leur croissance dans le NFC.

©2012-2020,