»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/06/2019 à 16h30

Kumulus Vape +0,54% 3,730€

  • MLVAP - FR0013419876
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Rémi Baert, PDG de Kumulus Vape

Rémi Baert PDG de Kumulus Vape

Kumulus Vape est la première société de vape indépendante à être cotée sur les marchés
Rémi Baert, PDG de Kumulus Vape

Boursier.com : Quelle est la taille du marché de la Vape ?

R.B. : La cigarette électronique représente un marché considérable à conquérir, évalué à plus de 800 ME rien qu'en France. Face aux ravages du tabac, que l'on estime responsable de 7 millions de décès par an dans le monde, près d'un fumeur sur deux dans l'Hexagone (45%) envisage de passer à la vape avant 2020, soit plus de 5 millions d'utilisateurs potentiels de ce produit. Misant sur une croissance annuelle de plus de 19 %, plusieurs analystes financiers prédisent que le marché mondial devrait quant à lui dépasser 40 milliards de dollars dès 2023.

Boursier.com : Quel est aujourd'hui votre modèle économique ?

R.B. : Nous nous sommes lancés dans l'aventure dès 2012, ce qui fait de Kumulus Vape l'un des pionniers du marché français de la cigarette électronique. Notre activité s'est d'abord concentrée sur le marché B2C avec notre plateforme. Depuis 2 ans, nous adressons le marché B2B, composé de près de 2700 boutiques spécialisées en France, avec notre centrale d'achats KMLS Pro. En revendiquant une distribution sélective, nous défendons une filière vape libre et indépendante. Ce positionnement stratégique a permis un décollage rapide de notre société, qui double son chiffre d'affaires tous les ans depuis 2016, soit une croissance annuelle moyenne de 110% depuis 3 ans. L'année 2018 a été historique avec une croissance de 116% du chiffre d'affaires à 6,5 ME, portée aussi bien par le BtoB (+240%) que par le BtoC (+54%).

Boursier.com : Comment est ventilé votre chiffre d'affaires du dernier exercice selon les produits, mais aussi selon les canaux de vente ?

R.B. : Notre activité BtoC a connu un développement très rapide. Elle bénéficie depuis 3 ans d'une forte accélération avec une clientèle multipliée par 3 entre 2016 et 2018 et un CA qui a plus que triplé sur la période pour atteindre 2,8 ME en 2018, soit 40% du CA total. Sur l'activité BtoB (60% du CA total), le succès a également été immédiat. Aujourd'hui, un chiffre croissant de boutiques spécialisées, notamment européennes, commandent chez Kumulus Vape pour l'ensemble de leur approvisionnement. Le matériel, c'est-à-dire la cigarette électronique en elle-même et toutes ses composantes (batteries, atomiseurs et résistances), représente plus de 50% du CA global. Le consommable pur comme le e-liquide (l'aérosol parfumé) et le DIY (les ingrédients qui permettent de le fabriquer soi-même) représentent quant à eux 35 et 15% environ de ce CA.

Boursier.com : Quelles sont vos ambitions de développement ? Quelles guidances donnez-vous au Marché ?

R.B. : L'exercice 2019 a démarré sur une note très positive avec un chiffre d'affaires en hausse de 96% au premier trimestre, à 2,3 ME. Pour accompagner notre montée en puissance, nous avons doublé notre capacité de traitement des commandes en emménageant début 2019 en périphérie lyonnaise dans un nouvel espace de 2 600 m2. Cette plateforme logistique intégrée et écoresponsable est configurée pour traiter jusqu'à 80 ME de commandes par an. Nous sommes aujourd'hui prêts à accélérer notre développement avec la volonté de franchir le cap des 15 ME de chiffre d'affaires dès 2020. Pour réussir, nous venons de doubler notre flotte commerciale, avec pour mission de renforcer notre position sur le marché domestique, mais aussi de conquérir des parts de marché en Europe. Notre présence ce weekend au salon international de Madrid témoigne d'ailleurs de cette ambition internationale. D'ici à la fin de l'été, nous entendons également nous appuyer sur de nouveaux leviers de croissance en nous dotant de chaînes de production et d'embouteillage d'e-liquide. C'est l'une des clés de l'accroissement de nos marges.

Boursier.com : Qu'est-ce qui distingue votre offre de celle des concurrents sur le marché de la Vape ?

R.B. : Kumulus Vape n'a pas son pareil dans l'univers français de la cigarette électronique. Avec 6.000 références et 250 marques internationales à notre catalogue, notre offre couvre l'ensemble des besoins des vapoteurs. Nous accordons une attention toute particulière à l'accompagnement des débutants qui souhaitent s'affranchir de leur addiction à la cigarette traditionnelle. J'y suis très attaché car je n'oublie pas que notre ambition principale consiste à enrayer l'une des addictions les plus dévastatrices du XXe siècle, tant sur le plan sanitaire qu'environnemental. Souvenons-nous que les 136 000 mégots disséminés chaque seconde dans nos rues mettront plus de 15 ans à se dégrader... Kumulus Vape propose également des dizaines d'exclusivités et accorde une place de choix aux artisans, notamment français, dont nous défendons l'excellence et la passion. Je tiens aussi à souligner l'excellence de notre service après-vente, le meilleur du marché français avec une notation indépendante de 4,9 sur 5. Ce score exceptionnel est une très grande fierté pour nous, et nous remercions chaleureusement nos clients pour la confiance qu'ils nous témoignent.

Boursier.com : Pourquoi ne pas avoir sollicité les investisseurs particuliers lors de cette introduction ?

R.B. : Kumulus Vape est la première société de vape indépendante à être cotée sur les marchés financiers. C'est une première mondiale dont nous sommes très fiers et qui m'oblige à beaucoup de respect et d'humilité. Le 28 mai dernier, jour de notre introduction sur le compartiment Euronext Access à Paris, 55 000 actions ont été proposées à la vente. En quelques heures, chacune de ses actions a trouvé acquéreur. Il était à mes yeux impératif de réussir cette introduction et de ne pas précipiter les choses. Les innombrables marques d'intérêt et témoignages de soutien que j'ai reçus depuis nous invitent à la réflexion et confortent notre dynamique d'élargissement du flottant, avant un éventuel passage sur Growth dès l'année prochaine.

©2019,

Partenaires de Boursier.com