Cotation du 19/10/2021 à 16h46

Planet Media (ex-Planet.fr) -1,25% 1,575€

  • ALPLA - FR0010211037
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Pierre Coquard, Président du Directoire de Planet Media

Pierre Coquard Président du Directoire de Planet Media

Le Groupe Marie Claire va donner les moyens d'une nouvelle dynamique à Planet Media
Pierre Coquard, Président du Directoire de Planet Media

Boursier.com : Le public Senior reste-t-il votre cible privilégiée ou souhaitez-vous l'étendre?

P.C. : Nous conservons cette identité forte et restons focalisés sur cette cible. Mais en plus du contenu que nous développons à destination des seniors depuis des années, nous souhaitons ajouter une brique "services". Nous restons concentrés sur cette cible car nous comptabilisons 3,6 millions d'abonnés à l'ensemble de nos newsletters et nous avons prouvé notre capacité à nous adresser aux séniors dont nous sommes très proches au quotidien. Les séniors, entre 55 et 74 ans, sont 16 millions et il s'agit d'une population de plus en plus consommatrice, de plus en plus connectée.

Boursier.com : Vous engagez un plan 2024, mais avant cela, rappelez-nous le modèle qui est le vôtre aujourd'hui.

P.C. : Nous déployons un modèle "Media programmatique" et un modèle "Media direct". Dans le premier, nous vendons en temps réel des espaces publicitaires, pour l'ensemble de nos supports, nos sites et nos newsletters, en ajustant nos prix de vente en fonction de la demande. Ce pôle nous a permis de bien résister lors de la crise en 2020 et est plus contributif à la marge. Pour ce qui est du pôle Media Direct, nous mettons à disposition des annonceurs, toute forme de contenu, et nos bases de données. L'ensemble de nos sites engendrent un peu plus de 1 million de visiteurs uniques quotidiens, 25 millions de visites par mois, avec notre site amiral Planet.fr, 16 millions, leader sur la cible des séniors sur de nombreuses thématiques. Ensuite, Medisite, 2ème site dans l'audience sur la thématique "Santé", et enfin E-Santé, spécialisé sur le bien-être et qui aura une vocation différente dans le cadre de notre plan stratégique, en devant payant.

Boursier.com : L'activité du groupe est-elle repartie de l'avant après l'année 2020 compliquée?

P.C. : Nous avons retrouvé notre activité d'avant crise avec plus de 4 ME de chiffre d'affaires sur le premier semestre, soit +17% par rapport à 2020 et +5% par rapport à 2019. Le media programmatique représente 44% du total et le media direct 41%. On constate la poursuite de la monétisation dynamique mise en place en 2019 et la poursuite du media direct avec le rebond des budgets des annonceurs. Tout ceci conforte notre modèle. Nous avons en outre réalisé un gros travail pour dynamiser la rentabilité, avec 1,2 ME d'EBE sur le semestre, en hausse de 30% et de 4 points de marge par rapport à 2020. La hausse du chiffre d'affaires l'explique, ainsi que le mix produit qui s'améliore. Le résultat net ressort pour sa part à 300 KE. Notre croissance est donc rentable. Mais pour aller chercher plus de croissance et afficher un modèle plus récurrent, nous nous engageons donc dans un plan à horizon 2024.

Boursier.com : Sur quels axes stratégiques nouveaux vous engagez-vous pour 2024?

P.C. : Nous souhaitons ajouter, à notre modèle publicitaire, un modèle serviciel. Nos lecteurs viennent s'informer sur nos sites et nos annonceurs souhaitent générer des ventes. Le continuum logique consiste à dépasser la seule information pour proposer de souscrire à une offre chez nous. C'est une stratégie de "content to service" renforcée par l'arrivée au capital du groupe Marie Claire.

Boursier.com : Quel est le niveau de la participation du groupe Marie Claire ?

P.C. : Un peu plus de 18% aujourd'hui et potentiellement jusqu'à 25%, ce qui en fait le 2ème actionnaire de Planet Media derrière Thierry Casseville. Le but est de nous donner les moyens de notre développement, notamment dans le serviciel, à travers l'acquisition de 400.000 Euros d'actions puis d'une augmentation de capital pour 1,2 ME, assortie de BSA pour une souscription potentielle complémentaire de 1,1 ME. Au total, ce sont donc 2,6 ME de cash qui sont susceptibles de rentrer dans nos caisses.

Boursier.com : Thierry Casseville a t-il l'intention de demeurer actionnaire?

P.C. : Thierry Casseville demeure le 1er actionnaire, même s'il n'est plus opérationnel dans la gouvernance. Il a participé activement à l'entrée au capital du groupe Marie Claire. Il souhaite rester actionnaire de la société et espérait susciter une nouvelle dynamique tant opérationnelle qu'actionnariale. J'ajoute qu'à ce stade, aucun actionnaire ne souhaite que le groupe quitte la Bourse.

Boursier.com : Outre l'aspect financier, quel est l'intérêt de ce rapprochement pour Planet Media?

P.C. : Notre groupe était trop petit pour aller parler avec un certain nombre d'annonceurs. Dans ce cadre, nous associer avec un groupe comme Marie Claire, à cible féminine est très important. Notre complémentarité, en terme d'audience, saute aux yeux. Nous avons par ailleurs des synergies immédiates, entre leur savoir-faire en opérations spéciales avec les annonceurs et le nôtre sur la partie newsletters et emailings.

Boursier.com : Donnez-vous des objectifs chiffrés de chiffre d'affaires et rentabilité pour 2024?

P.C. : Nous visons une croissance rentable et des cash-flows récurrents. Mais nous ne donnons pas de guidances précises... Nous sommes confiants, mais donner un chiffre à horizon 2024, est un exercice compliqué... La logique est d'aller chercher de la croissance organique plus forte, tout en conservant une rentabilité normative.

Boursier.com : Où en êtes-vous du litige lié au rachat d'actions d'Addict Media?

P.C. : Le litige est désormais réglé puisqu'un protocole confidentiel a été signé et homologué en juillet dernier, les actions ont été rachetées et le paiement est échelonné jusqu'en mars 2023. Nous pouvons ainsi focaliser l'ensemble de nos ressources sur l'exécution de notre nouvelle stratégie.

©2021