Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 11/08/2020 à 17h35

Claranova -0,68% 5,885€

  • CLA - FR0013426004
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Pierre Cesarini, PDG d'Avanquest

Pierre Cesarini PDG d'Avanquest

Notre application photo est la plus simple et la moins chère du marché...
Pierre Cesarini, PDG d'Avanquest

Boursier.com : Quel est votre parcours personnel ?

P.C. : Après avoir passé 10 ans chez Apple, j'ai accompagné des managers à la tête d'entreprises dans un contexte de retournement. J'ai aussi développé puis revendu une société qui propose des outils de développement pour l'informatique embarquée en temps réel. Un investisseur est alors venu me chercher pour diriger Avanquest.

Boursier.com : Quel était l'état des lieux à votre arrivée ?

P.C. : Situés autour de 100 Millions d'Euros, les revenus étaient stables depuis plusieurs années. La dette était relativement élevée à 29 Millions d'Euros avec des comptes globalement à l'équilibre. Avanquest ne parvenait pas à générer des profits avec une pression en conséquence sur le cours de bourse... Le groupe était composé d'une mosaïque de sociétés sans réel fil directeur. Cela générait une mauvaise compréhension de la part des investisseurs.

Boursier.com : La société Avanquest avait-elle tout de même quelques atouts ?

P.C. : Avanquest bénéficiait d'une forte implantation aux Etats-Unis ce qui est assez rare pour une société technologique tricolore. Elle affichait également une bonne capacité d'exécution avec des vraies compétences en matière de développement.

Boursier.com : Vous avez alors redéfini les métiers de l'entreprise...

P.C. : En s'appuyant sur les compétences de l'entreprise, la mobilité et les objets connectés apparaissaient comme des axes de développement intéressants. Avanquest bénéficie de compétences historiques dans le monde de la photo. Alors que quelques acteurs sont bien installés dans le monde du web to print, nous avons choisi de nous développer dans l'impression mobile.

Boursier.com : Comment cela fonctionne-t-il ?

P.C. : Avec notre application, on peut faire imprimer des photos que l'on reçoit par courrier. Notre solution est la plus simple et la moins chère du marché... Elle connaît une forte croissance et Avanquest est le leader sur ce métier. Le panier moyen a augmenté d'un tiers sur les 18 derniers mois. Sur le premier semestre de l'exercice 2015/2016, le chiffre d'affaires de cette spécialité a fortement progressé. Les Etats-Unis sont un marché coeur et nous sommes également très présents au Royaume-Uni.

Boursier.com : Les comptes de cette spécialité sont nettement déficitaires, pourquoi ?

P.C. : Les coûts d'acquisition de nouveaux clients pèsent aujourd'hui sur les marges. Mais avec de nouvelles fonctionnalités, la fidélisation et la monétisation de la base clientèle, cette spécialité a vocation à devenir rentable.

Boursier.com : Avanquest intervient aussi dans les logiciels et les objets connectés...

P.C. : La société s'est désengagée de la vente physique de logiciels. Mais nous avons la conviction qu'Avanquest peut créer de la valeur dans la distribution online de logiciels. Dans les objets connectés, nous avons développé une plateforme qui permet aux grands acteurs de déployer une solution dédiée à cet univers.

©2016-2020,