»
»
»
»
Consultation
Cotation du 17/05/2019 à 17h35

Abivax -5,41% 9,450€

  • ABVX - FR0012333284
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Philippe Pouletty, Président d'Abivax

Philippe Pouletty Président d'Abivax

Abivax dispose de deux candidats médicaments à fort potentiel !
Philippe Pouletty, Président d'Abivax

Boursier.com : Votre candidat vaccin est en phase IIb/III dans l'hépatite B chronique et votre molécule en phase IIa pour le VIH. Quels sont les éléments sur lesquels vous fondez votre optimisme dans l'optique d'un succès lors des dernières étapes d'étude clinique?

P.P. : Pour ce qui est de l'hépatite B chronique, les résultats comparatifs, jusqu'à présent, ont été probants avec une charge virale 50 fois inférieure au bout d'un an par rapport aux malades traités par l'interféron. En outre, la tolérance du produit est excellente. Cela nous rend optimistes pour l'essai multicentrique en cours qui va l'associer aux anti-nucléosides, antiviraux classiques, pour montrer qu'en association, il y a une baisse rapide et durable de la charge virale à l'arrêt des traitements. Concernant le VIH, l'étude de phase I a montré une très bonne tolérance. Il a été démontré que la molécule n'induit aucun mutant, contrairement aux anti-viraux anti VIH classiques. Enfin, chez la souris " humanisée ", la charge reste basse de la charge virale après arrêt du traitement. Deux propriétés jamais vues pour aucun anti VIH classique !

Boursier.com : Les fonds que vous comptez lever lors de l'introduction vous permettent-ils d'aller jusqu'à la mise sur le Marché? La consommation de Trésorerie va vraisemblablement aller de façon croissante...

P.P. : La levée de fonds en cours va permettre de financer les phases IIa et IIb pour le VIH, l'essai pivot en cours pour l'hépatite B et l'amener sur le marché dans plusieurs pays d'Asie. Elle nous confère donc entre 2 et 3 ans de cash. Mais durant ce laps de temps, nous ambitionnons de concrétiser un important accord de partenariat avec un important groupe pharmaceutique concernant l'un des deux produits, ce qui nous permettrait d'être " cash positif ", au-delà de ces 2 à 3 années.

Boursier.com : Avec lequel des deux candidats médicaments l'hypothèse d'un partenariat est-elle la plus envisageable?

P.P. : Nous possédons deux médicaments à fort potentiel et sommes confiants sur notre capacité à signer un partenariat. Je ne privilégie ni l'un ni l'autre. Nous sélectionnerons le meilleur partenaire et négocierons le meilleur accord possible. Un partenariat permettrait de lancer le vaccin d'abord en Asie et dans le VIH, il pourrait être signé avant les phases III, avec un accord de développement et de commercialisation probablement Europe et Etats-Unis.

Boursier.com : Abivax ne pourrait dons pas assurer une phase III seul pour l'ABX464 dans le VIH ?

P.P. : Si des revenus démarrent fin 2017 ou début 2018 pourquoi pas envisager le financement d'une phase III... Mais pour l'instant notre Business Plan n'est pas celui-là. Nous visons un accord pharmaceutique avant la phase III.

Boursier.com : Vous expliquez n'avoir 'aucun réel concurrents'. Pourquoi? En quoi l'approche d'Abivax et ses candidats médicaments sont-ils supérieurs ?

P.P. : Sur le VIH il y a bien sûr de la concurrence mais pas de produit en développement proposant des propriétés analogues. Il s'agit avant tout d'améliorations de la trithérapie, mais cela ne bouleverse pas les choses en termes d'efficacité, de tolérance et de mode de traitement. Si l'ABX464 réussit chez l'homme, cela modifierait très nettement la façon de traiter les malades ! Concernant l'hépatite B chronique, les concurrents proposent avant tout des produits qui pourraient être associés au vaccin.

Boursier.com : A titre personnel, le fait que vous ayez pris la présidence d'Abivax signifie-t-il qu'il s'agit d'un des dossiers dans lesquels vous croyez le plus au sein de la galaxie Truffle?

P.P. : Nous avons beaucoup de sociétés à fort potentiels mais qui attendent moins de moi qu'Abivax dont je suis à l'origine du projet... Il est certain qu'Abivax pour Truffle constitue un très fort potentiel. Dans l'ensemble de nos participations, nous avons connu peu d'échecs. Certaines sociétés ont besoin de plus de temps, de plus d'argent ou parfois de réorientation stratégique, mais cela fait partie de la vie normale d'une entreprise, l'important est de prendre les bonnes décisions au bon moment.

©2015-2019,

Actualités Abivax

Les investisseurs ont bien saisi le repositionnement d'Abivax

Didier Blondel, Directeur Financier d'Abivax

Plus d'actualités

Partenaires de Boursier.com