Cotation du 23/02/2024 à 17h55

Oncodesign PM +3,79% 1,370€

  • ALOPM - FR001400CM63
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Philippe Genne, PDG d'Oncodesign Precision Medicine

Philippe Genne PDG d'Oncodesign Precision Medicine

Nous envisageons bien sur de possibles partenariats avec de grands laboratoires pharmaceutiques
Philippe Genne, PDG d'Oncodesign Precision Medicine

Boursier.com : Plus d'un an après la scission de vos activités et l'introduction en Bourse d'OPM, quel bilan peut-on faire de cette opération ?

P.G. : Le parcours d'OPM a été marqué par des développements significatifs. Notamment, notre collaboration stratégique avec Servier a atteint des jalons importants. D'une part avec la signature de l'accord "STarT Pancreas", un partenariat qui vise à identifier et valider de nouvelles cibles thérapeutiques pour le traitement du cancer du pancréas et d'autre part, via la levée de l'option de licence par Servier sur le programme dans le traitement de la maladie de Parkinson. La molécule concernée, OPM-201, est sur le point de terminer sa Phase 1. Parallèlement, notre programme clinique OPM-101, évaluant un inhibiteur de la kinase RIPK2 dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI), a montré des résultats intermédiaires positifs très intéressants lors d'un essai de Phase I. De plus, pour soutenir le développement de nos différents programmes et maintenir une position de trésorerie solide, nous avons réalisé plusieurs opérations de financement dont une augmentation de capital de 8 millions d'euros à la suite de notre introduction en Bourse fin 2022 et un financement bancaire exceptionnel de 6 millions d'euros en octobre 2023.

Boursier.com : Pourquoi faire cette augmentation de capital et comment seront utilisés les fonds levés lors de cette opération ?

P.G. : Les fonds levés seront alloués de manière stratégique pour soutenir nos différents programmes de recherche, notamment OPM-101. Actuellement évalué au sein d'un essai clinique de Phase 1, cet inhibiteur de la kinase RIPK2 a notamment montré une sécurité très importante chez les volontaires sains. Les résultats de cette étude sont attendus à la fin du premier semestre 2024. Cette opération nous fournira les moyens nécessaires pour envisager son entrée au sein d'un essai clinique de Phase 2 chez des patients atteints de colite induite par les inhibiteurs de points de contrôle immunitaires. Elle nous offre également un plus grand confort dans le cadre de nos discussions avec les partenaires pharmaceutiques qui pourraient vouloir licencier OPM-101.

Cotation...Comptage

Boursier.com : Quels points d'inflexion les actionnaires participant à cette opération peuvent-ils espérer lors des 12 prochains mois ?

P.G. : En complément des résultats de la Phase 1 d'OPM-101 qui seront déterminants pour la suite de son développement, nous attendons au deuxième semestre 2024 la fin de l'essai de Phase 1 évaluant OPM-201, notre inhibiteur de la kinase LRRK2, développé en partenariat avec Servier dans le traitement de la maladie de Parkinson. Pour rappel, les frais de développement liés à ce programme collaboratif établi en 2019 avec Servier sont entièrement à la charge de notre partenaire. OPM reste par ailleurs éligible à près de 300 MEUR de paiements d'étapes de développement cliniques et règlementaires sur ce programme.
Nous poursuivons par ailleurs le développement de nos autres programmes cliniques, dont OPM-102, notre inhibiteur de RIPK2 évalué en oncologie pour lequel nous prévoyons l'identification d'un candidat médicament au premier semestre 2024 et espérons le dépôt d'une demande d'essai clinique courant 2024. Enfin le programme StarT Pancréas mené en collaboration avec Servier poursuit son cours et les inclusions de patients devraient être finalisées cette année.

Boursier.com : Envisagez-vous un partenariat avec un grand laboratoire afin d'assurer le développement de vos programmes ?

P.G. : Nous envisageons bien sur de possibles partenariats avec de grands laboratoires pharmaceutiques pour renforcer le développement de nos programmes. Notre collaboration clinique et stratégique avec Servier, partenaire historique d'Oncodesign, est un témoin de la pertinence scientifique de nos programmes et de l'intérêt des grands acteurs du secteur pour les nouvelles technologies en médecine de précision, qui seront essentielles pour l'amélioration de la prise en charge de nombreux cancers résistants.

Boursier.com : Pourquoi cette diversification de votre portefeuille clinique dans les maladies inflammatoires de l'intestin quand Oncodesign est historiquement une société spécialisée en oncologie ?

P.G. : La diversification de notre portefeuille clinique dans les maladies inflammatoires de l'intestin (MICI) est une décision stratégique visant à élargir notre impact dans le domaine de la médecine de précision. Bien qu'Oncodesign ait une expertise historique dans l'oncologie, nous reconnaissons l'importance de répondre à d'autres besoins médicaux non satisfaits dans des pathologies non traitées pouvant avoir des conséquences majeures sur la vie des patients comme les MICI.
De plus le domaine de l'immuno inflammation est un domaine thérapeutique très voisin de celui de l'oncologie, c'est un état qui est présent avant et durant le développement des cancers. Il n'est donc pas étonnant d'y partager un certain nombre de cibles thérapeutiques.

Boursier.com : Quelle visibilité financière vous offre cette opération, couplée au dernier financement bancaire et aux récentes subventions obtenues ?

P.G. : Cette opération, couplée aux différents financements obtenus par OPM ainsi qu'à la subvention de 2,1 MEUR accordée par le Fonds Européen de Développement Régional, permettra à OPM d'envisager sereinement le développement de ses programmes jusqu'en 2025. Nous devrions par ailleurs avoir la confirmation sur le premier trimestre du soutien financier régional, national et européen sur plusieurs autres de nos programmes de R&D pour une hauteur de 11 à 14 MEUR.

©2024

A lire aussi sur Oncodesign PM

Chargement en cours...

Toute l'actualité