Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/03/2020 à 17h35

Le Belier +1,57% 32,299€

  • BELI - FR0000072399
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Philippe Dizier, Directeur Général de Le Belier

Philippe Dizier Directeur Général de Le Belier

Wencan et Le Bélier ont beaucoup de complémentarités, mais aussi des points communs!
Philippe Dizier, Directeur Général de Le Belier

Boursier.com : Pourquoi cet accord pour un rachat de Le Bélier et pourquoi par cet acteur chinois Wencan ?

P.D. : Une analyse stratégique nous a amenés au constat que nos trois lignes de produits nous confèrent certes un potentiel de croissance important, mais que pour autant, il nous fallait élargir ce portefeuille à des produits liés au véhicule électrique. Produits de structure pour alléger le véhicule électrique et composants de batterie ou de refroidissement des moteurs. Or, nous n'avons pas la technologie de fonderie dédiée à ces produits. Nous avons étudié la question et cherché une société susceptible de nous apporter qualitativement les standards nécessaires, mais sans succès. Nous avons alors fait le choix de considérer l'offre de Wencan qui possède cette technologie, la fonderie sous pression. Par ailleurs, d'un point de vue actionnarial, et comme évoqué régulièrement, ce n'était pas un mystère que la famille Galland, actionnaire de référence depuis près de 60 ans, souhaiterait un jour se désengager.

Boursier.com : On ne sait pas grand chose de Wencan...

P.D. : La société a généré 210 ME de chiffre d'affaires en 2018, associé à un taux de marge d'EBITDA de 20%. Elle est quasiment désendettée et est cotée à la Bourse de Shanghai. La famille actionnaire détient plus de 60% du capital.

Boursier.com : A quel niveau pourront jouer les synergies entre les deux groupes ?

P.D. : Nos procédés et technologies sont complémentaires et des synergies intéressantes pourront voir le jour, ainsi qu'au niveau des achats, avec un volume de matières premières achetées par le groupe bien plus significatif que pour chaque entité séparée. Nos marchés et clients sont aussi très complémentaires puisque Wencan n'est implanté qu'en Chine, ce qui sera un atout pour Le Bélier et à l'inverse la présence de Le Bélier en Europe et aux Etats-Unis sera un atout pour Wencan. Les deux sociétés ont aussi des similitudes avec un actionnariat familial et une cotation en Bourse.

Boursier.com : La baisse de plus de 10% du chiffre d'affaires du premier semestre et encore de près de 15% au troisième trimestre a t-elle pesé défavorablement pour Le Bélier dans les négociations?

P.D. : Wencan est un industriel qui raisonne sur le long terme et est conscient du niveau de performance de Le Bélier ainsi que de son potentiel. Pour ce qui est du marché automobile, il fluctue, c'est un fait et la valeur de Le Bélier doit s'apprécier au-delà des a-coups du marché automobile.

Boursier.com : Où se prendront les décisions stratégiques après le rapprochement ?

P.D. : Le Bélier va demeurer une société à part entière managée avec autonomie. Si le groupe continue à délivrer des niveaux de performance significatifs, ce sera l'intérêt de tout le monde de maintenir cet état de fait.

Boursier.com : Si on se projette au-delà de l'apport de titres et de l'OPA qui suivra, les intentions de Wencan sont-elles de retirer Le Bélier de la cote parisienne?

P.D. : Il faudra réaliser une OPA à la suite de la vente du bloc, dans les mêmes conditions financières. Les résultats de l'offre, très factuels, décideront vraisemblablement de la suite...

©2019-2020,