Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 18/09/2020 à 17h35

Eurazeo -0,04% 47,340€

Philippe Audouin, Directeur Administratif et Financier d'Eurazeo

Philippe Audouin Directeur Administratif et Financier d'Eurazeo

11 trimestres de hausse de notre chiffre d'affaires!
Philippe Audouin, Directeur Administratif et Financier d'Eurazeo

Boursier.com : Vous venez de publier vos comptes trimestriels marqués par un chiffre d'affaires qui progresse de 2,5% à 1,33 MdE. Pouvez-vous commenter ces dernières performances ?

P.A : Nous affichons un 11ème trimestre de hausse de notre chiffre d'affaires, c'est un élément important à souligner dans la période d'incertitudes actuelle... Cet été, le titre Eurazeo a été mis sous pression en bourse car les investisseurs redoutaient un impact des attentats et du risque terroriste sur certaines de nos participations. Au final, sur la période écoulée, AccorHotels a affiché une croissance de 3%, Europcar a progressé de 5,1%, Elis conserve une guidance de 6,5% sur l'année qui avait pourtant été fixée avant les attentats et Fintrax affiche une progression de 7,9% à taux de change constant. Cette forte résilience est un élément clé d'Eurazeo et de ses sociétés sur lequel je tiens à insister !

Boursier.com : Vous affichez une trésorerie de 889 ME à la fin septembre et toujours aucune dette...

P.A. : C'est important de le souligner, nous tenons à ne pas avoir de dette et cela pour trois raisons : La première est évidente et concerne la maîtrise du risque. Le second point est qu'en restant un groupe financièrement solide, nous sommes à même de soutenir les bons projets de développement dans chacune de nos 34 sociétés. L'absence de dette signifie enfin que nous gardons la maîtrise du timing de nos cessions, puisque nous ne sommes pas contraints par la nécessité de remonter de la trésorerie pour rembourser une dette.

Boursier.com : Ne redoutez-vous pas la remontée rapide des taux d'intérêt sur les marchés depuis l'élection de Donald Trump et l'incertitude politique ambiante ?

P.A. : Pour une société sans dette comme nous, l'impact d'une tension sur les taux resterait limitée principalement aux financements de certaines de nos sociétés. Nous avons une solidité que beaucoup d'autres n'ont pas. Plus globalement, les risques politiques sont évidemment à considérer avec attention, c'est pourquoi nous n'intervenons pas, par exemple, sur des dossiers trop dépendants de la demande publique... Nous restons globalement prudents.

Boursier.com : Votre portefeuille a tourné de façon conséquente depuis le début de l'année...

P.A : Nous avons étudié plus de 300 opportunités d'investissement depuis le début de l'année pour finalement réaliser 9 investissements, ce qui est beaucoup pour Eurazeo ; Cela constitue un record dans la mesure où nous étions par le passé sur un rythme de 3 ou 4 nouveaux investissements chaque année... Sans forcément continuer sur un rythme aussi soutenu, notre activité s'est renforcée au gré de notre structuration depuis 6 ans avec la création d'Eurazeo Croissance en 2010, d'Eurazeo PME en 2011, de la mise en place de l'équipe de sourcing en 2012, de l'ouverture de notre bureau de Shanghai en 2013, de la mise en place d'Eurazeo Patrimoine en 2014, de l'ouverture du bureau de Sao Paulo en 2015 et de celui de New-York cette année... Nous sommes donc désormais structurés pour poursuivre notre dynamique d'investissement à un rythme soutenu...

Boursier.com : New-York constitue-t-il un nouveau challenge pour Eurazeo ?

P.A. : Les bureaux en Chine et au Brésil sont là pour accompagner les sociétés que nous avons en portefeuille, c'est un support important pour les aider à saisir des opportunités de développement et de croissance... Le bureau de New-York est un challenge nouveau dans la mesure où il est ici question de rechercher des opportunités et d'investir en direct dans des sociétés américaines des montants compris entre 200 et 500 millions de dollars. A cet effet, nous avons constitué sur place une équipe mixte de haut niveau, avec trois personnes d'Eurazeo, dont Virginie Morgon, Directeur Général, complétée par deux investisseurs américains et deux senior advisors.

Boursier.com : Dans le cadre du salon Actionaria, vous allez à la rencontre de vos actionnaires individuels, que représentent-ils chez Eurazeo ?

P.A. : Les actionnaires individuels représentent 15 à 16% du capital, c'est considérable ! Ils représentent aussi un actionnariat d'une grande fidélité sur le long terme pour notre société. Les actionnaires individuels ont souvent une vision sur la durée plus mature que certains institutionnels qui réagissent à plus court terme... Chez Eurazeo, notre "cycle de production" se déroule sur une période de cinq à dix ans : nous travaillons en amont sur un dossier pendant un à trois ans, nous restons investis pendant quatre à six ans, voire plus, dans l'entreprise... L'utilisation du capital se fait donc sur le long terme. Pour cette raison, il est important d'avoir la confiance des actionnaires dans la durée.

Boursier.com : Estimez-vous qu'on ne fait pas assez en France pour aider les actionnaires ?

P.A. : Je pense qu'il est indispensable d'encourager l'actionnariat individuel en France car le socle d'un actionnariat stable est précieux pour les entreprises. Dans le cadre de mes responsabilités à la Commission Consultative Emetteurs de l'AMF, j'ai milité pour garder une tranche 'retail' dans le cadre des introductions en bourse, ce qui n'est pas le cas dans tous les pays... C'est à mon sens indispensable pour entretenir ce lien entre actionnaires individuels et entreprises. Cela contribue aussi à la culture économique d'ensemble qui demande à être renforcée... En France, il faut encourager l'actionnaire qui est plutôt maltraité fiscalement et pas assez considéré à sa juste valeur.

Boursier.com : Comment entretenez-vous le lien avec vos actionnaires ?

P.A : Nous organisons généralement trois réunions par an en région avec les actionnaires individuels d'Eurazeo dans des villes en province. La prochaine aura lieu le 12 décembre à Toulouse. Notre Assemblée générale est aussi un moment important chaque année. Elle réunit en effet près de 450 actionnaires. Nous utilisons par ailleurs les réseaux sociaux pour communiquer et adressons une lettre d'information deux fois par an au domicile de plus de 9.000 actionnaires...

Boursier.com : Comment envisagez-vous 2017 pour Eurazeo ?

P.A : Notre objectif est d'aider les 34 sociétés que nous avons en portefeuille à se développer et à accélérer leur croissance... Nous allons poursuivre notre politique de rotation d'actifs et continuer de rechercher des opportunités d'investissement attractives...

Boursier.com : Avez-vous des secteurs de prédilection ?

P.A. : Nous ciblons des sociétés capables de délivrer de la croissance à moyen-long terme... Nous privilégions les secteurs qui profitent de tendances de fond favorables, le vieillissement de la population est par exemple une thématique importante qui concerne la santé, les maisons de retraite, mais aussi les nombreux services qui vont avec... Le développement des classes moyennes dans le monde est un autre axe majeur d'investissement. La transformation digitale et tous les changements qui vont avec est également source de nombreuses opportunités...

©2016-2020,