Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 21/10/2020 à 17h37

Eurazeo -1,61% 42,820€

Philippe Audouin, Directeur Administratif et Financier d'Eurazeo

Philippe Audouin Directeur Administratif et Financier d'Eurazeo

L'incertitude des marchés doit nous conduire à rester vigilants
Philippe Audouin, Directeur Administratif et Financier d'Eurazeo

Boursier.com : Pouvez-vous commenter les résultats de ce premier semestre ?

P.A. : Toutes nos sociétés affichent une progression de leur chiffre d'affaires soutenue (+5,3% en consolidé). La progression des marges est également très bonne. Nous sommes donc satisfaits de leur progression sur la période.

Boursier.com : Comment-expliquez vous le déficit du résultat net sur la période ?

P.A. : Il s'explique par le fait que nous n'avons pas réalisé de cessions au premier semestre. Nous n'avons donc pas dégagé de plus-value. En effet, les normes comptables nous permettent de faire ressortir la création de valeur au sein de notre portefeuille qu'au moment de la cession des actifs et non pas au fur et à mesure de cette création de valeur.

Boursier.com : Visez-vous toujours deux milliards d'euros de création de valeur d'ici 2014 ?

P.A. : C'est un objectif que nous avions annoncé en mars. Il est aujourd'hui prématuré de revenir sur cet objectif. Une fois encore, l'activité des sociétés se passe bien mais l'incertitude des marchés doit nous conduire à rester vigilants.

Boursier.com : Le calendrier des trois acquisitions réalisées ce semestre a-t-il été respecté (Ofi Private Equity, Foncia, Moncler) ?

P.A. : Tout à fait et nous sommes très satisfaits de ces acquisitions qui complètent notre portefeuille. En ce qui concerne Ofi Private Equity, qui va devenir Eurazeo PME, elle nous permet de nous adresser aux petites et moyennes entreprises. Il s'agit d'un marché moins volatil que celui des grands LBO. S'agissant de Foncia, qui est avant tout une société de services, (84% du chiffre d'affaires provient de la gestion de biens locatifs ou de gestion de copropriété) l'acquisition a été faite dans de très bonnes conditions financières. Enfin, Moncler, nous permet d'être présents sur le secteur du luxe. Secteur pour lequel les investissements ne sont pas évidents à trouver. C'est une société qui a montré sa résistance pendant la dernière crise avec une croissance de l'ordre de 25% grâce notamment à son développement sur les marchés émergents.

Boursier.com : Avez-vous d'autres projets d'acquisitions ?

P.A. : Nous restons attentifs aux opportunités d'investissements mais il est encore trop tôt pour en parler. Nous possédons un portefeuille qui est large et diversifié. Nous sommes attentifs à tous les secteurs.

Boursier.com : Dans quelle mesure avez-vous été impactés par la crise financière de cet été ?

P.A. : Pour le moment, nous ne voyons pas d'impact de la crise financière sur l'activité de nos entreprises. Les tendances de l'été sont dans la continuité de celles du premier semestre. Notre cours de bourse a bien sûr été impacté comme beaucoup de valeurs cotées, ce qui a creusé la décote par rapport à nos actifs. En revanche, pour nos actifs eux-mêmes, pour l'ensemble des activités du groupe, les tendances restent très bien orientées.

Boursier.com : Parmi les valeurs cotées de votre portefeuille, estimez-vous que certaines ont été impactées de manière exagérée ?

P.A. : Des sociétés comme Rexel ou Accor qui ont publié de très bons résultats, dans les deux cas au dessus des attentes du marché, ont été pénalisées par la bourse de manière totalement décorélée avec leur activité.

©2011-2020,