»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/03/2019 à 09h00

Damartex 0,00% 16,300€

  • ALDAR - FR0000185423
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Patrick Seghin, PDG de Damartex

Patrick Seghin PDG de Damartex

Le flottant est faible, c'est vrai...
Patrick Seghin, PDG de Damartex

Boursier.com : Comment qualifier l'exercice bouclé par Damartex ?

P.S. : Il est de bonne facture et a répondu à notre feuille de route. En facial, l'activité a progressé de 8%. A taux de change constant, nous avons enregistré une croissance de 11,8%, notre activité étant significative en Grande Bretagne, où elle a subi le recul de la livre sterling. Cette croissance a été tirée par nos trois acquisitions de l'exercice. Ces acquisitions s'avèrent parfaitement en ligne avec nos ambitions et soutiennent nos résultats. Notre EBITDA progresse de +15,5%. Le ROC, à 23 ME, progresse de 6,2%. Le Résultat net est en très léger recul à 16,4 ME, contre 16,9 ME l'an passé.

Boursier.com : Hors acquisitions le chiffre d'affaires recule de -2,6%...

P.S. : Nous avons souffert, auprès des seniors en France et en Grande Bretagne, parce que 2017 correspondait à une année d'élections, ce qui pèse sur la consommation des seniors. Nous avons aussi souffert, sur les marchés textiles, de façon conjoncturelle : l'hiver dernier, pour la troisième année consécutive, a été doux et le mois de septembre 2016 a été catastrophique, avec une chute de -14% sur le textile. Nos difficultés enregistrées sur le textile traditionnel nous confortent dans notre stratégie de rééquilibrage de notre portefeuille avec le pôle "Home & Lifestyle". Au niveau du textile nous avons toutefois une source de satisfaction : la croissance issue du web, de très bon augure pour l'avenir.

Boursier.com : Comment se déroule la consolidation des acquisitions ? Comptez-vous être à nouveau actifs en la matière ?

P.S. : L'intégration culturelle, d'une société allemande, d'une société belge et d'une start-up, est réalisée. Sur l'aspect financier, c'est en place et enfin en termes de résultats, tout est en ligne avec nos ambitions. Pour les 10 mois à venir de l'exercice en cours, même s'il ne faut jamais dire " jamais ", il est peu probable que nous réalisions une acquisition. Toutefois, la volonté du groupe est de rééquilibrer son portefeuille en faveur du pôle "Home & Lifestyle" et il est possible que nous étoffions notre portefeuille sur ce domaine dans les années qui viennent.

Boursier.com : En termes de rentabilité, quel est le différentiel de marge entre les deux pôles ?

P.S. : Structurellement, le pôle Home & Lifestyle dégage une profitabilité bien supérieure : entre 5,5 et 6%, alors que le pôle textile voit la sienne s'afficher à environ 2,5%. Le marché textile n'est pas facile et nous avons la chance de disposer de marques fortes et puissantes, mais nous n'avons pas l'ambition d'aller chercher des profitabilités bien supérieures sur ce pôle...

Boursier.com : Quel est l'intérêt de la création de E-Wear Solutions que vous venez d'annoncer ?

P.S. : Nous allons mettre au point et déployer une offre de produits et de services innovants, pour accompagner le " bien vieillir ", basés sur la captation de données physiologiques : température, rythme cardiaque, fréquence respiratoire, activité musculaire, vitesse de mouvement, chutes. Le but est de nous positionner sur le segment du vêtement connecté " médial " pour suivre et tracer les données médicales de grands séniors à domicile. L'ambition est d'éviter l'hospitalisation ou le suivi dans un cadre médical. Le segment recèle de belles poches de croissance.

Boursier.com : Le titre est si peu liquide en Bourse qu'on peut se poser la question de l'intérêt du maintien de la cotation...

P.S. : Le flottant est faible c'est vrai, mais nous n'avons pas pour projet de l'augmenter. Damartex est coté depuis plus de 30 ans et si la liquidité reste faible, la valorisation affiche des multiples qui nous semblent cohérents sur la durée.

©2017-2019,

Partenaires de Boursier.com