Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 28/10/2020 à 13h39

Eurazeo -4,44% 39,640€

Patrick Sayer, Président du Directoire d'Eurazeo

Patrick Sayer Président du Directoire d'Eurazeo

Est-ce que cet objectif de 100 Euros d'ANR à horizon 2015 peut inciter les investisseurs à se positionner sur notre titre? Je le crois !
Patrick Sayer, Président du Directoire d'Eurazeo

Boursier.com : 2011 a été marquée par une croissance de plus de 5% pour Eurazeo. Toutes les sociétés que vous contrôlez ou dont vous êtes actionnaires ont connu un bel exercice...

P.S. : C'est le chiffre 4 qui a marqué l'année 2011 chez Eurazeo : croissance du chiffre d'affaires de plus de 4%, multiplication par 4 de la contribution nette du coût de financement de nos sociétés, 4 acquisitions, OFI, Foncia, Moncler et 3S Photonics, et enfin 4 opportunités saisies en termes de refinancement qu'en termes de cession.

Boursier.com : Vous parlez d'un portefeuille moins cyclique, plus équilibré, c'est ce qui a guidé vos choix l'an passé ?

P.S. : La croissance de la zone Euro, va rester modérée dans les 4 à 5 prochaines années. Face à ce contexte de croissance modérée, comment créer de la valeur ? En recherchant des entreprises positionnées sur des secteurs en croissance, comme 3S Photonics, ou qui tirent partie de leur présence à l'international comme Moncler, pour qui la Chine et le Japon représentent 40% des ventes.

Boursier.com : Pourquoi investir sur les petites et moyennes entreprises via le rachat d'OFI et non via des participations en direct ?

P.S. : Nous sommes très respectueux du talent des uns et des autres. Chez Eurazeo, nos équipes ont du talent : elles savent investir dans les grandes et très grandes sociétés. Nous n'avions pas nécessairement le savoir-faire de terrain nous permettant d'intervenir sur le segment des PME. Nous aurions pu embaucher une équipe, mais il fallait l'identifier, la trouver, prendre des risques. Nous avons donc préféré racheter le meilleur acteur sur ce segment. Avec l'actionnaire de cette société, nous avons trouvé qu'il était opportun de nous marier, pour être désormais présents sur la totalité du spectre des entreprises.

Boursier.com : Après ces 4 importants rachats en 2011, ambitionnez-vous d'être à nouveau actifs en 2012 ?

P.S. : 2012 nous a déjà permis de saisir le rebond des marchés pour améliorer la liquidité du titre Rexel et céder pour 140 ME d'actions Rexel. D'autres opportunités se présenteront peut-être cette année. Pour le volet "acquisitions", nous examinerons les choses de façon attentive.

Boursier.com : Pourquoi affichez-vous un résultat net négatif ?

P.S. : Nous sommes en pertes en 2011, c'est un fait. Mais il faut la relativiser : nous affichons 36 ME de plus-value cette année, contre 370 ME en 2011. D'autre part, notre résultat est affecté par un certain nombre d'éléments incorporels : amortissements de fonds de commerce, dépréciations de sociétés présentes en Europe du Sud. Ce qui compte pour nous, c'est la perspective que nous avons pour notre résultat 2012. Pour les sociétés que nous contrôlons, comme celles pour lesquelles nous sommes un actionnaire de référence, 2012 se présente bien.

Boursier.com : Vous avez décidé de faire progresser le dividende, malgré cette perte, pourquoi?

P.S. : La confiance que nous avons dans le contexte actuel, et celle des entreprises pour lesquelles nous avons des participations, nous permet d'une part de maintenir le dividende et d'autre part, de poursuivre notre politique d'actions gratuites.

Boursier.com : Vous ne donnez pas de perspectives chiffrées pour 2012, mais quel message faites-vous passer aux investisseurs ?

P.S. : Je ne sais pas donner de message de très court terme... C'est un métier de boursier... Notre vision est stratégique et de long terme. Nous créons de la valeur sur le long terme. Ce que je peux dire, c'est que la décote d'Eurazeo est élevée. L'environnement économique global s'améliore, avec la résolution du problème grec. Cette décote a vocation à se réduire, sur le court terme. A moyen terme, l'objectif est d'arriver à un actif net réévalué de 100 Euros. Comparé à notre cours de 38 Euros aujourd'hui, c'est un objectif à horizon 2015 digne d'intérêt.... Est-ce que cet objectif de 100 Euros d'ANR à horizon 2015 peut inciter les investisseur à entrer sur notre titre? Je le crois !

©2012-2020,