Accueil
»
Bourse
»
Actions Bruxelles
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 04/08/2020 à 12h45

Celyad (ex-Cardio 3 Biosciences) 0,00% 8,700€

  • CYAD - BE0974260896
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Patrick Jeanmart, Directeur Financier de Celyad

Patrick Jeanmart Directeur Financier de Celyad

Des résultats préliminaires encourageants dans l'étude THINK
Patrick Jeanmart, Directeur Financier de Celyad

Boursier.com : Que faut-il retenir des premiers résultats de l'étude THINK ?

P.J. : Il s'agit des premiers résultats cliniques à 3 mois de suivi pour le premier niveau de dose dans le groupe des tumeurs solides. Les résultats sont encourageants, avec des signes d'activités cliniques se matérialisent par une stabilisation de la maladie et l'absence de progression des tumeurs en nombre et en taille. Cette étude a un double objectif : identifier la dose maximale à laquelle seront ajoutés d'autres patients et vérifier l'absence de toxicité. Nous avons démontré l'absence de toxicité. Nous sommes ravis d'avoir enregistré ces résultats préliminaires encourageants dans une population à un tel stade avancé de la maladie, pour des patients souffrant du cancer métastatique du côlon.

Boursier.com : Le fait que ces premiers résultats ne se limitent qu'à 3 patients ne doit-il pas pousser à la prudence ?

P.J. : Il s'agit d'un schéma classique en étude de doses : on va recruter trois nouveaux patients chaque fois qu'on augmentera les doses définies avec les autorités réglementaires. Si l'absence de toxicité est démontrée, nous passant à la dose suivante. Si une certaine toxicité apparaît nous rajoutons 3 patients à la dose en question. A ce stade, nous avons recruté les 3 patients de la deuxième dose. Bien sûr, nous regardons aussi les signaux d'efficacité et ils sont satisfaisants, en raison de la non progression des tumeurs.

Boursier.com : Votre Trésorerie vous mène jusqu'à mi-2019. Qu'en est-il du financement de cette étude en cours ?

P.J. : Notre niveau de Trésorerie actuel nous confère un certain confort financier. Les résultats de cette étude sont attendus au troisième trimestre 2018 et notre Trésorerie nous mène jusqu'à mi-2019. Notre consommation de cash devrait avoisiner les 35 ME par an, lors des 2 prochains exercices.

Boursier.com : Qu'en est-il de la cession/spin-off de C Cure?

P.J. : Nous avons missionné une banque d'affaire pour rechercher une partenaire industriel et / ou financier dans le but de poursuivre le développement de C Cure et la phase III aux Etats-Unis, alors que nous avons l'agrément de la FDA. L'étude aura pour but la mise sur le marché aux Etats-Unis. Nous ne sommes pas pressés par le temps, car nous n'avons pas de concurrence dans l'assistance cardiaque et car la propriété intellectuelle est bien définie. Nous espérons avancer à l'automne prochain ou au début de l'hiver.

Boursier.com : Quid des recours concernant la licence non exclusive avec Novartis ?

P.J. : L'office américain du brevet a confirmé nos dires. Ce qui renforce notre position et notre communication quant à la robustesse de nos brevets. Avant de demander une licence, Novartis a fait sa 'due diligence' et a conclu avoir besoin d'une licence d'exploitation en vue d'une commercialisation à terme. C'est un élément créateur de valeur pour l'entreprise, car, probablement, d'autres acteurs auront la même démarche que Novartis. Nous avançons le plus rapidement possible dans notre programme et ce brevet peut nous apporter de la trésorerie additionnelle ou bien des partenariats. C'est positif pour Celyad.

©2017-2020,