Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 07/03/2019 à 17h17

Sequana (regroupées) -0,90% 0,132€

  • SEQ - FR0011352590
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Pascal Lebard, PDG de Sequana

Pascal Lebard PDG de Sequana

La rentabilité de Sequana devrait s'améliorer d'ici la fin de l'année
Pascal Lebard, PDG de Sequana

Boursier.com : Les comptes semestriels de Sequana semblent un peu décevants...

P.L. : Les chiffres de Sequana sur la première partie de l'année sont un peu compliqués à lire. Nous avons en effet quasiment finalisé la restructuration industrielle et financière du groupe sur la période concernée. Les deux usines d'Arjowiggins qui vont être prochainement fermées ou vendues ont eu un impact négatif sur le volume d'activité. Du fait de leur sortie prochaine du périmètre, les commandes adressées à ces deux usines ont sensiblement reculé. De plus, Arjowiggins s'est désengagé du marché des commodités en cédant Appleton Coated aux États-Unis. Nous avons aussi procédé à la vente de la branche solutions de sécurité au groupe Impala de Jacques Veyrat. Autre sortie du périmètre avec l'activité fabrication de billets de banque au Brésil...

Boursier.com : En revanche, vous avez renforcé vos positions dans l'emballage...

P.L. : PaperlinX, un important concurrent d'Antalis, a déposé le bilan. Nous avons profité de cette défaillance pour acquérir les activités de PaperlinX dans l'emballage dans un certain nombre de pays, Royaume-Uni, Danemark et Suède... Dans ce métier de l'emballage, nous avons désormais une taille critique de premier plan avec un chiffre d'affaires annuel porté à près de 450 Millions d'Euros.

Boursier.com : Qu'en est-il de l'endettement ?

P.L. : La dette financière nette du groupe Sequana a été ramenée de 730 Millions d'Euros au 30 juin 2014 à 273 Millions d'Euros au 30 juin 2015. Arjowiggins n'est plus endetté, la dette résiduelle est logée chez Antalis qui a les moyens d'y faire face.

Boursier.com : Comment se présente le second semestre ?

P.L. : Antalis devrait renouer avec la croissance sur la seconde partie de l'année. Nous gagnons des parts de marché dans la distribution de papier. Le marché de l'impression d'écriture demeure difficile mais l'emballage progresse. En raison des changements de périmètre, Arjowiggins n'affichera pas de progression de ses revenus sur le second semestre. Mais en données pro forma, les ventes d'Arjowiggins devraient être en hausse sur cette seconde moitié de 2015.

Boursier.com : Que peut-on attendre en termes de marge ?

P.L. : La rentabilité de Sequana devrait s'améliorer d'ici la fin de l'année. L'impact de la sortie de deux usines va jouer dans un sens positif pour Arjowiggins. Pour sa part, Antalis bénéficiera des effets positifs des récentes acquisitions. Sequana se situe à un tournant avec l'achèvement de sa restructuration... En l'espace de cinq ans, les charges de restructuration ont représenté 1,2 Milliard d'Euros et le groupe est passé de 32 à 18 usines. Le recentrage des activités sur les marchés de spécialité à valeur ajoutée va permettre de redresser les marges.

©2015-2020,