Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 14/06/2021 à 14h19

Wavestone (ex-Solucom) -1,46% 40,500€

  • WAVE - FR0013357621
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Pascal Imbert, Président du directoire de Wavestone

Pascal Imbert Président du directoire de Wavestone

Nos clients se projettent à nouveau dans le futur
Pascal Imbert, Président du directoire de Wavestone

Boursier.com : L'activité a finalement été moins dégradée que prévu sur l'exercice 2020/2021, pour quelles raisons ?

P.I. : Pour faire face à la dégradation de la demande consécutive à la crise sanitaire, Wavestone a réagi rapidement en intensifiant ses investissements commerciaux. Cet effort s'est avéré payant dès le mois de septembre 2020 et nous avons renoué dès le 3ème trimestre de notre exercice - dernier trimestre calendaire de l'année 2020 - avec une croissance organique positive, qui s'est accélérée au 4ème trimestre. Par ailleurs, la sérénité d'un certain nombre de nos clients s'est accrue à partir de la rentrée 2020. Ils ont alors commencé à se projeter dans l'après-Covid en relançant leurs grands projets de transformation.

Boursier.com : Quels sont les secteurs les plus pénalisés par la pandémie ?

P.I. : Wavestone n'est quasiment pas présent dans l'aéronautique, qui a été l'un des secteurs les plus fortement touché. L'automobile reste un univers difficile tandis que la distribution a également été fortement impactée par la crise. En contrepartie, l'industrie pharmaceutique a connu un rebond assez rapide. L'énergie s'est avérée résiliente, l'assurance a été bien orientée de même que le secteur public. En revanche, la banque a été un peu décevante avec une décroissance de l'activité sur le dernier exercice mais la tendance s'améliore sensiblement sur 2021 pour le secteur bancaire...

Boursier.com : Comment avez-vous procédé pour délivrer une rentabilité de bonne facture ?

P.I. : Le taux d'activité est remonté à son niveau normatif dès le mois d'octobre 2020 ce qui a eu un impact positif sur les marges... Toutes les dépenses du cabinet ont été passées au peigne fin avec une économie de près de 20 MEUR sur l'exercice 2020/2021, au delà des 15 MEUR initialement visés dans le cadre du plan de performance. Nous avons cherché à réduire les coûts dans les déplacements, l'informatique, les ressources humaines... En revanche, Wavestone n'a procédé à aucun ajustement de ses effectifs durant la crise et toutes les promesses d'embauche formulées avant la crise ont toutes été honorées. Nous avons repris les recrutements depuis l'automne dernier, et ainsi réalisé de l'ordre de 450 recrutements bruts sur l'exercice, au delà de l'objectif fixé de 400.

Boursier.com : Quel est le moral actuel de vos clients ?

P.I. : Dans l'ensemble, nos clients restent prudents face aux déséquilibres qui se sont créés pendant la pandémie, aux questions entourant la sortie des mesures sanitaires... Mais la crise nécessite une reconfiguration de leurs business models avec l'accélération de la transformation digitale et la mise en place de nouveaux modèles opérationnels. Nos clients se projettent à nouveau dans le futur ce qui les conduit à investir.

Boursier.com : Allez-vous poursuivre les acquisitions ?

P.I. : Dès la fin de l'année 2020, nous avons relancé notre processus de croissance externe, conduisant à une première acquisition ciblée début mai avec la practice conseil d'Everest Group, basée aux Etats-Unis. La priorité est toujours donnée à des cabinets aux Etats Unis, mais nous ne nous interdisons pas des opérations tactiques dans d'autres géographies, notamment en France. Nous sommes attentifs à ce qui se passe sur notre marché. Alors que le cycle de croissance s'éclaircit, des acquisitions structurantes pourraient également être possibles en fonction des opportunités...

©2021,