Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 23/10/2020 à 16h30

Octopus Robots +1,34% 3,020€

  • MLOCT - FR0013310281
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Olivier Somville, Fondateur d'Octopus Robots

Olivier Somville Fondateur d'Octopus Robots

Nous avons déjà 200 actionnaires individuels au capital...
Olivier Somville, Fondateur d'Octopus Robots

Boursier.com : Octopus Robots fait son apparition en Bourse de Paris. Que font les robots que vous concevez ?

O.S. : Les applications sont sanitaires avant tout : le robot développé est conçu pour réaliser de la désinfection sur des locaux de grands volumes. Il n'y a pas de solution sur le marché aujourd'hui. Les risques auxquels il peut prétendre répondre sont d'ordre pandémique, bio terroriste, dans les aéroports, les locaux industriels, l'agroalimentaire. Nous sommes les seuls au monde à avoir développé une telle solution. La clef de son efficacité réside dans l'atomisation très fine d'un biocide, classique ou non, permettant de couvrir 100% des surfaces.

Boursier.com : A ce stade, la filière avicole est-elle le seul marché que vous adressez ?

O.S. : C'est une question d'opportunités : il y a une grosse problématique dans le domaine de l'élevage, avec une multiplication des bactéries et il n'y a pas de solution pour traiter ce problème, notamment dans une période où il est question d'interdiction des antibiotiques... La seule solution est d'assainir l'environnement pour éviter les propagations des bactéries. Nous avons signé des partenariats avec de gros donneurs d'ordre avec de toutes premières installations en France et en Italie. Mais nous enregistrons aussi des demandes très importants depuis l'Amérique du Sud, les USA, le Moyen Orient et les pays de l'Est. Nous discutons notamment avec les deux premiers donneurs d'ordre aux Etats-Unis.

Boursier.com : Sur quels autres marchés votre robot peut-il se décliner ?

O.S. : Nous avons la possibilité d'aller sur d'autres secteurs, mais souhaitons nous focaliser sur le marché de l'élevage où il y a beaucoup à faire! L'élevage présente un gros potentiel! Pour autant, nous sommes en contact avec d'importants acteurs du secteur aéroportuaire.

Boursier.com : Quel niveau d'activité visez-vous en 2018 ?

O.S. : Nous visons un chiffre d'affaires de l'ordre de 5,3 ME. Le véritable démarrage commercial de la société débute en 2018. Nous disposons en portefeuille de plusieurs centaines de machines. Nous réalisons l'assemblage, sachant qu'une partie du coeur technologique est conçu en impression 3D.

Boursier.com : Vous ne levez pas de fonds dans l'immédiat, mais comptez-vous réaliser une augmentation de capital sur Euronext Access et pour quel emploi ?

O.S. : Nous avons prévu de produire nos machines et sommes en mesure de le faire. Mais si nous sommes tirés par le marché; il nous faudra les moyens d'augmenter la production. D'où notre volonté de solliciter le marché. Nous sommes dans de bonnes dispositions pour le faire puisque nous possédons déjà une importante base d'actionnaires individuels : environ 200 actionnaires qui nous ont rejoint via du crowdfounding. C'est une bonne chose pour la future liquidité au titre en Bourse.

©2018-2020,