Cotation du 15/08/2022 à 17h35

Ldlc +0,67% 30,250€

Olivier de la Clergerie, Directeur Général de LDLC

Olivier de la Clergerie Directeur Général de LDLC

LDLC adapte son positionnement tarifaire de manière constante pour que la marge ne soit pas pénalisée
Olivier de la Clergerie, Directeur Général de LDLC

Boursier.com : Comment a évolué l'activité sur le millésime 2021/2022 ?

O.C. : Le chiffre d'affaires annuel s'établit en recul de -5,4%. Dans le détail, cet exercice a présente deux visages avec un premier semestre en croissance suivi d'un second semestre marqué par une baisse des ventes. L'effet de base a joué de manière défavorable dans la mesure où le millésime 2020/2021 s'était conclu sur une progression de 47%.

Boursier.com : Pourquoi les revenus ont-ils commencé à reculer à partir du second semestre 2021/2022 ?

O.C. : Après avoir été portée par les périodes de confinement, la consommation est de retour à un rythme que l'on peut qualifier de normal. De plus, les ménages ont tendance à favoriser les activités qu'ils n'ont pas été en mesure de pratiquer lors de la pandémie avec une forte demande pour les loisirs... En outre, notre marché a été perturbé par les difficultés d'approvisionnements de cartes graphiques...

Boursier.com : Quelle est l'évolution de l'activité de LDLC réalisée auprès des professionnels ?

O.C. : Sur l'exercice 2021/2022, ce segment de marché s'est inscrit en hausse ce qui témoigne d'une certaine résilience. En revanche, la clientèle des professionnels est plus sensible que celles des particuliers à l'évolution de la macroéconomie...

Boursier.com : Comment la rentabilité de LDLC s'est-elle comportée sur ce dernier exercice ?

O.C. : L'excédent brut d'exploitation s'est élevé à 58,4 ME contre 70 ME en 2020-2021. La société affiche ainsi une rentabilité historiquement élevée avec une marge d'EBE de 8,5%. Cela témoigne d'une bonne résilience de notre modèle économique...

Boursier.com : L'inflation vous pénalise-t-elle ?

O.C. : Nous avons l'habitude de gérer des fluctuations de prix assez élevées comme cela a été le cas récemment sur les cartes graphiques. LDLC adapte son positionnement tarifaire de manière constante pour que la marge ne soit pas pénalisée.

Boursier.com : Quelles sont vos prévisions sur le nouvel exercice fiscal 2022/2023 ?

O.C. : Dans le sillage des dernières réalisations, nous prévoyons une poursuite de la décroissance sur les six premiers mois de cet exercice. En revanche, la seconde partie de l'année devrait être mieux orientée avec l'arrivée sur le marché de nombreuses innovations produits...

©2022

A lire aussi sur Ldlc

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités