Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/01/2021 à 17h35

Ldlc -1,17% 50,600€

  • ALLDL - FR0000075442
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Olivier de la Clergerie, Directeur Général de LDLC

Olivier de la Clergerie Directeur Général de LDLC

La croissance organique de LDLC est attendue à deux chiffres en 2018/2019
Olivier de la Clergerie, Directeur Général de LDLC

Boursier.com : Quelle est la raison de la baisse des ventes sur l'exercice 2017/2018 ?

O.C. : Sur la période, le prix des composants mémoires a triplé ce qui nous a fortement impactés. Pour un PC valant 1.000 Euros, cette situation a provoqué une augmentation des tarifs de 100 à 200 Euros. Les ventes de l'ensemble des composants du monde du PC ont été pénalisées à l'image de l'alimentation, des boitiers, des processeurs... Il ne s'agit pas d'un problème structurel dans la mesure où le marché de la mémoire est cyclique.

Boursier.com : La situation sur le front des composants mémoires va-t-elle bientôt revenir à la normale ?

O.C. : Il faut savoir que cette inflation est liée à l'explosion du nombre de smartphones ou de tablettes qui intègrent toujours plus de mémoire. De plus, on stocke de plus en plus de données via les disques durs... Malgré tout, depuis 6 mois, le prix des composants mémoires commence à se détendre... De nouvelles capacités de production devraient prochainement être disponibles.

Boursier.com : Par ailleurs, vous avez poursuivi vos investissements...

O.C. : Nous n'avons pas modifié le plan stratégique de l'entreprise qui continue ainsi à mettre en oeuvre l'ensemble de ses projets. Dans la mesure où la croissance des ventes n'a pas été au rendez-vous, il a été compliqué d'amortir ce déploiement. Sur l'exercice 2017/208, l'Ebitda ressort ainsi en baisse à 3,7% contre 3,1% précédemment. On note toutefois une inversion de tendance sur le second semestre où la marge d'Ebitda s'est établie en hausse versus la même période de 2016/2017.

Boursier.com : Quelles sont vos anticipations ?

O.C. : Sans prendre en compte l'intégration d'Olys, la croissance organique de LDLC est attendue en 2018/2019 à deux chiffres. Cela démontre la résilience de l'entreprise qui est capable de rebondir très vite... La progression des ventes va reposer sur de nouveaux magasins, le bon positionnement en BtoB, le rebond du BtoC mais aussi le renouvellement de la gamme de cartes graphiques de Nvidia...

Boursier.com : Qu'en est-il d'Olys ?

O.C. : Olys a dégagé des revenus de 60 Millions d'Euros en 2017. L'intégration de cette société dans le périmètre contribue à rattraper le retard constaté sur le dernier millésime... LDLC confirme ainsi ses ambitions à horizon 2021 avec des ventes de 1 Milliard d'Euros et une marge d'Ebitda de 5,5% à 6%.

©2018-2021,