Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/08/2020 à 17h35

Ldlc +5,45% 29,000€

  • ALLDL - FR0000075442
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Olivier de la Clergerie, Directeur Général de LDLC

Olivier de la Clergerie Directeur Général de LDLC

Le plein effet des synergies devrait être atteint 18 à 24 mois après l'intégration de Materiel.net
Olivier de la Clergerie, Directeur Général de LDLC

Boursier.com : Comment se déroule l'intégration de Materiel.net ?

O.C. : En première lecture, nous avions indiqué que les synergies sur les achats interviendraient plutôt sur le second exercice qui suivrait le rapprochement. Sur le premier semestre de l'exercice 2016/2017, le chiffre d'affaires du groupe s'est apprécié de 54% tandis que l'Ebitda a progressé de 55%. Dans la mesure où l'Ebitda évolue en phase avec les ventes, il n'y a pas d'effet dilutif lié au rapprochement entre LDLC et Materiel.net. L'intégration se passe bien...

Boursier.com : On note tout de même un léger tassement de la marge brute...

O.C. : La marge brute se situe en effet à 16,5% du chiffre d'affaires sur le premier semestre contre 17,4% sur la même période de l'exercice précédent. Cette évolution est liée à l'effet mécanique de l'intégration de Materiel.net qui s'avère légèrement moins profitable que LDLC.

Boursier.com : Pouvez-vous résumer les chantiers en cours liés à ce mariage LDLC-Materiel.net ?

O.C. : Un des grands volets liés au programme d'économies de coûts repose sur les synergies dans le domaine logistique. Materiel.net apporte un centre logistique complémentaire à celui de LDLC ce qui contribue à renforcer notre capacité de croissance. De plus, des gains de productivité sont à attendre... Le plein effet des synergies devrait être atteint 18 à 24 mois après l'intégration de Materiel.net dans le périmètre.

Boursier.com : Comment évolue le business à l'approche des fêtes de fin d'année ?

O.C. : La situation est favorable avec un panier moyen qui s'apprécie et une progression rapide du BtoB. La complémentarité entre nos boutiques et le digital est forte. En ligne, le choix est large avec une forte disponibilité des produits. En boutique, on obtient du conseil et des services.

Boursier.com : Quelles sont vos ambitions sur ce réseau de boutiques ?

O.C. : LDLC compte aujourd'hui 22 boutiques. Sur l'actuel exercice, nous ouvrons une nouvelle boutique par mois. A horizon 2021, le parc de la société devait compter une centaine de boutiques. En France, le marché est éclaté alors que les boutiques physiques assurent encore 70-80% des ventes totales.

©2016-2020,