Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 05/08/2020 à 16h30

Cheops Technology 0,00% 37,000€

  • MLCHE - FR0010447086
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Nicolas Leroy Fleuriot, PDG de Cheops Technology

Nicolas Leroy Fleuriot PDG de Cheops Technology

Nos taux de marge devraient s'apprécier au cours de l'exercice 2009
Nicolas Leroy Fleuriot, PDG de Cheops Technology

Boursier.com : Quelle était la finalité de la reprise du pôle SIS d'Ares ?

N.L-F. : Nous disposons désormais d'une implantation géographique nationale qui dépasse Paris et le seul arc atlantique, ce qui va nous permettre de commercialiser nos trois offres sur l'ensemble du territoire : infrastructures, migrations technologiques, infogérance de production.

Boursier.com : Le rachat s'est-il d'ores et déjà concrétisé sur le plan commercial ?

N.L-F. : L'objectif est atteint, l'ancienne entité Ares a signé plusieurs contrats depuis cette reprise et nous comptons bien accélérer le processus. Nous sommes présents sur plus de 70 appels d'offres dont un tiers concerne de l'Infogérance avec des progiciels de type ERP. Nous n'aurions pas pu postuler en conservant le périmètre initial.

Boursier.com : A quelle échéance sont ces appels d'offres ?

N.L-F. : Nous ne les emporterons évidemment pas tous, mais ils témoignent de notre présence, désormais géographiquement étendue. Et dans le lot, nous avons bon espoir d'en concrétiser un certain nombre. Les échéances sont à 6 mois environ et certains projets sont importants en termes de volumes.

Boursier.com : Vous annonciez récemment un objectif annuel de 50 ME, contre 70 ME annoncés après le rachat du pôle SIS d'Arès. Aviez-vous surestimé les synergies ?

N.L-F. : C'est un niveau d'activité que nous atteindrons, mais dans l'immédiat, il faut avoir à l'esprit que nous achevons peu à peu l'activité de vente de matériel d'Arès. Et nous demandons aux collaborateurs de se concentrer sur les nouvelles missions. De plus, le rachat a eu lieu en juillet, avec les mois d'été sans activité.

Boursier.com : En résumé, vous visez moins de chiffre d'affaires, mais plus de marge ?

N.L-F. : Absolument. Nous arrêtons les ventes de matériel, activités à faibles marges et nous concentrons sur la conquête de nouveaux clients sur les activités à forte valeur ajoutée. Nos taux de marge devraient s'apprécier au cours de l'exercice 2009. Mais nous restons prudents et modestes, par conséquent, nous ne faisons pas de prévisions chiffrées concernant le REX.

Boursier.com : Avez-vous les moyens d'envisager de nouvelles opérations de croissance externe ?

N.L-F. : Nous nous concentrons aujourd'hui sur cette intégration. L'achat a été auto-financé. Tant que notre développement n'aura pas été complet sur l'ensemble des nouvelles régions où nous sommes présents, il ne sera pas question de nous projeter sur de nouvelles opérations de croissance.

©2009-2020,