Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 08/07/2020 à 17h29

Groupe Crit -0,31% 48,350€

  • CEN - FR0000036675
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Nathalie Jaoui, Directeur Général Délégué du Groupe Crit

Nathalie Jaoui Directeur Général Délégué du Groupe Crit

Groupe Crit dispose de 600 ME mobilisables pour faire face à la crise si nécessaire
Nathalie Jaoui, Directeur Général Délégué du Groupe Crit

Boursier.com : Le millésime 2019 s'est-il avéré conforme à vos attentes ?

N.J. : Nous sommes très satisfaits des performances réalisées par le Groupe CRIT en 2019. Malgré une activité stable et l'impact de la sortie du CICE nous affichons des résultats historiques et des marges en progression. Notre EBITDA franchit pour la première fois le cap des 170 ME en progression de plus de 14% et la marge opérationnelle s'établit à 6.8%. Cet exercice nous aura également permis de renforcer notre situation financière avec une capacité d'autofinancement de 211,8 ME, 622,3 ME de capitaux propres et une trésorerie nette de 290 ME. C'est un atout précieux dans le contexte actuel !

Boursier.com : Pourquoi connaissez-vous des difficultés récurrentes aux Etats-Unis ?

N.J. : Sur le terrain des résultats on ne peut pas parler de difficultés récurrentes alors que nous enregistrons une amélioration de notre marge opérationnelle sur ce pays de 60 points de base ! En termes d'activité, l'évolution est certes plus contrastée mais elle reste tout à fait conforme aux performances du marché dans un contexte, qui je le rappelle, était peu favorable au travail temporaire au regard de la pénurie de main d'oeuvre locale.

Boursier.com : Comment évolue l'activité compte tenu de la crise sanitaire ?

N.J. : Elle est évidemment fortement impactée. Sur l'activité travail temporaire, le marché français enregistre aujourd'hui des baisses de 60 à 80% sur certains secteurs d'activité (source Prism'emploi). Dans ce contexte, la dernière tendance constatée fin mars est un repli de 75% de notre activité travail temporaire en France. Dans l'aéroportuaire, la baisse est de l'ordre de 90% en France avec le quasi-arrêt du trafic aérien depuis mi-mars et la fermeture de pistes et plateformes aéroportuaires.

Boursier.com : Etes-vous bien armé pour faire face à la situation actuelle ?

N.J. :Il est tout d'abord important de rappeler que notre modèle est très résilient avec des coûts essentiellement variables et des charges de personnel largement corrélées à notre volume d'activité. Au-delà de ce constat, nous avons réagi vite et de façon proportionnée face à la situation avec la mise en oeuvre de mesures de chômage partiel lorsque cela était justifié ou report de paiements de certaines charges. Mais notre principale force reste, une fois encore notre situation financière avec plus de 600 ME mobilisables pour faire face à la crise si cela était nécessaire. Je salue par ailleurs les mesures prises par les gouvernements des principaux pays où nous opérons qui devraient permettre de préserver les principaux secteurs économiques et assurer les conditions d'une reprise rapide. Et ce moment venu, nous serons là pour profiter des nouvelles opportunités qui s'offriront et pour accompagner les entreprises dans leur reprise d'activité en les aidant à trouver les ressources humaines dont elles auront besoin

Boursier.com : Pourriez-vous en profiter pour reprendre un concurrent ?

N.J. : Ce n'est en aucun cas d'actualité aujourd'hui. Toute notre énergie est aujourd'hui mobilisée sur la sécurité de nos collaborateurs et de nos intérimaires et le maintien d'une continuité de service pour nos clients. Mais une fois cette crise traversée, nous pourrons relancer notre stratégie volontaire dans ce domaine.

©2020,