Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 11/08/2020 à 17h35

Groupe Crit +0,62% 48,800€

  • CEN - FR0000036675
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Nathalie Jaoui, Directeur Général Délégué du Groupe Crit

Nathalie Jaoui Directeur Général Délégué du Groupe Crit

Si notre "payout" reste faible, nous augmentons tout de même le dividende de +29%
Nathalie Jaoui, Directeur Général Délégué du Groupe Crit

Boursier.com : Après l'excellente année 2014, Groupe CRIT a accéléré en 2015...

N.J. : Il est vrai que les résultats du groupe en 2015 sont un grand motif de satisfaction : une croissance de +14,4%, dont +11,1% en organique, soit deux fois mieux qu'en 2014, et une accélération à l'international à +24,6%. En quatre ans, nous avons multiplié par trois notre chiffre d'affaires à l'international qui représente, conformément à nos objectifs, un quart de notre activité aujourd'hui. Groupe CRIT affiche un ROC en hausse de +20% et un résultat net part du groupe qui progresse de 21,1% à 73,5 ME...

Boursier.com : Après cette excellente performance, comment se déroule le début d'année ?

N.J. : Les deux premiers mois de 2016 sont bons : nos activités travail temporaire et recrutement affiche une progression de +15,7% du chiffre d'affaires en France sur un marché attendu à +5% pour l'ensemble de l'année. La progression est de +3,6% à périmètre et taux de change constant aux Etats-Unis et de +21,8% en Espagne où le début d'année est bien engagé sur un marché dynamique. 2016 sera donc l'année du franchissement de cap des 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires.

Boursier.com : Aux Etats-Unis, vous restez encore un acteur de petite taille...

N.J. : Notre objectif est d'accélérer aux Etats-Unis où nous sommes le 38ème acteur dans le "staffing" et le numéro 16 du secteur industrial. Nous visons un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros sur ce continent d'ici 3 ans... Il s'agit du premier marché mondial du marché temporaire, avec 134 milliards de dollars, où les marges sont plus élevées qu'en Europe.

Boursier.com : La distribution de dividende reste faible, à 0,40 Euro par action. Pourquoi ?

N.J. : Nous souhaitons conserver la Trésorerie pour réaliser des opérations de croissance externe si celles-ci se présentent... Si elle n'est pas figée dans le marbre, cela reste la stratégie actuelle... Je souligne toutefois que si notre " payout " reste faible, nous augmentons tout de même le dividende de +29%, soit plus que la hausse du bénéfice !

Boursier.com : Faut-il attendre CRIT sur des dossiers de croissance externe en 2016 ?

N.J. : Le développement des Etats Unis reste notre objectif prioritaire. Toutefois, nous sommes en veille sur des opportunités en Europe, notamment en Italie ou dans la péninsule ibérique où nous pourrions envisager de nous renforcer. A fin décembre 2015, avec une capacité d'autofinancement de 78,3 ME et une trésorerie nette de 93,2 ME, le groupe dispose des moyens nécessaires pour poursuivre sa stratégie d'acquisitions...

©2016-2020,