Accueil
»
Bourse
»
Actions Bruxelles
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 08/07/2020 à 15h16

Bone Therapeutics +0,41% 2,420€

Miguel Forte, DG de Bone Therapeutics

Miguel Forte DG de Bone Therapeutics

Nous évaluons notre besoin en financement entre 15 et 20 ME
Miguel Forte, DG de Bone Therapeutics

Boursier.com : Pourquoi Thomas Lienard, votre prédécesseur a-t-il quitté la société ?

M.F. : Il faut d'abord souligner la forte progression de la société sous la direction de Thomas Lienard. Son profil, plus financier, a contribué à la réussite de Bone Therapeutics. En phase III, ce sont souvent des médecins qui parlent à des médecins... La société a aujourd'hui besoin de dialoguer avec les agences réglementaires et d'exécuter les études cliniques. Nous avons d'ailleurs fait le choix d'approfondir ce dialogue avec les agences réglementaires en amont, afin de préparer au mieux les études. J'espère aussi faire profiter Bone Therapeutics de mon expertise dans le secteur de la thérapie cellulaire !

Boursier.com : Quelle sera la durée de la phase III pour le JTA-004 ?

M.F. : Nous attendons le premier patient pour le mois de mars. Par la suite, le recrutement, puis le suivi et l'analyse des données nous amèneront jusqu'au deuxième trimestre 2021 pour la publication de données fiables. Le JTA-004 combine trois facteurs clef dans la prise en charge de l'arthrose du genou : la réduction de la douleur, l'anti-inflammation et le ralentissement de la dégradation des cartilages, qui nous laissent penser qu'il a sa place sur un marché plus large que celui occupé aujourd'hui par les produits à base d'acide hyaluronique et de stéroïdes.

Boursier.com : Et qu'en est-il de la phase IIb d'ALLOB ?

M.F. : Les premiers patients devraient être recrutés au deuxième trimestre 2020. Nous prévoyons par ailleurs de publier au cours du second semestre 2020 les résultats de suivi à deux ans de l'étude de Phase IIa évaluant ALLOB chez les patients ayant subi une procédure de fusion vertébrale, complétant ainsi les résultats positifs publiés en juillet 2019 à l'issue d'une période de 12 mois. Ces derniers avaient mis en évidence que l'utilisation d'ALLOB, en complément du protocole de traitement standard, présentait une bonne tolérance et entraînait des améliorations cliniques et radiologiques significatives.

Boursier.com : Votre Trésorerie actuelle (NDLR : 8,6 ME au 31 décembre) ne vous permet pas d'atteindre la fin 2020. Une augmentation de capital est-elle en préparation ?

M.F. : Nous évaluons notre besoin en financement entre 15 et 20 Millions d'Euros pour mener à bien les deux études. En l'état actuel, notre trésorerie nous permet de poursuivre notre activité jusqu'au troisième trimestre 2020, comme annoncé lors de la présentation de nos perspectives d'activités le 22 janvier. Nous étudions actuellement les différentes possibilités nous permettant de lever les fonds dont nous aurons besoin. Nos actionnaires principaux nous soutiennent et souscriront au minimum à hauteur de leur participation. Nous n'excluons pas non plus la possibilité de faire entrer au capital des investisseurs venant des Etats-Unis, ce qui serait loin d'être illogique étant donné l'importance du marché américain pour Bone Therapeutics. Si ce premier pas est franchi auprès d'investisseurs outre-Atlantique, nous réfléchirons à la possibilité d'une introduction sur le Nasdaq. Mais nous souhaitons auparavant développer autant que possible la valeur de la société et une IPO n'est pas envisageable avant la publication des résultats de phase III du JTA-004.

Boursier.com : Quelle consommation de Trésorerie anticipez-vous en 2020

M.F. : Il convient bien entendu de rappeler que le développement d'un nouveau produit thérapeutique coûte cher. En tenant compte de nos objectifs en 2020 et des besoins inhérents à la réalisation d'études cliniques à des stades avancées de développement, nous estimons actuellement la consommation de trésorerie de Bone Therapeutics à environ 18 ME.

©2020,

Actualités Bone Therapeutics

Plus d'actualités