Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/08/2020 à 17h35

Nicox +2,29% 3,790€

  • COX - FR0013018124
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Michele Garufi, PDG de NicOx

Michele Garufi PDG de NicOx

Nous avons préféré encaisser 15 ME tout de suite...
Michele Garufi, PDG de NicOx

Boursier.com : Vous annoncez une modification de l'accord avec Ocumension avec pour conséquence principale un paiement de 15 ME immédiat... Quels autres changements?

M.G. : Nous avons préféré encaisser 15 Millions d'Euros tout de suite, plutôt que des Milestones. Mais le point le plus important à mes yeux concerne la prise en charge de 50% des coûts de la deuxième étude clinique de phase 3 dans le glaucome pour le NCX 470. Nous mènerons donc deux études de phase III quasiment en parallèle, une aux Etats-Unis, l'autre en Chine, ce qui nous oriente vers un enregistrement du produit à la fois aux Etats-Unis et en Chine, quasiment en même temps. L'accord prouve aussi la confiance dans le produit de notre partenaire chinois Ocumension, un colosse de l'ophtalmologie en Chine. C'est l'aboutissement d'un travail considérable entre la FDA, nous et notre partenaire chinois.

Boursier.com : Ces 15 ME, ajoutés à votre Trésorerie de près de 28 ME fin 2019 et le tirage obligataire de 7,7 ME de janvier, vous permettent de voir venir...

M.G. : Il est difficile de dire jusqu'à quelle date nous sommes financés, car cela dépendra de nos investissements dans le NCX 4251 pour lequel nous aurons des discussions avec la FDA d'ici juin. Bien sûr que nous disposons d'une solide position de Trésorerie, mais ce n'est pas la question. Nous devons continuer les développements de NCX 470 et de NCX 4251. Par ailleurs, le lancement de Zerviate aux Etats-Unis, par notre partenaire, sera un événement fort du semestre. Une biotech européenne avec deux produits approuvés et lancés sur le Marché, ce n'est pas banal !

Boursier.com : Vous avez licencié le Zerviate et le Vyzulta mais votre stratégie demeure d'aller seul sur le Marché avec les autres candidats...

M.G. : Ne faire que licencier ses produits, ce n'est pas la bonne stratégie pour une biotech européenne. Il faut le faire en Chine, sûrement... Mais pas en Europe ou aux Etats-Unis. Les "Royalties" sont importantes, mais d'un maximum de 10% de la valeur d'un produit licencié.... Si on peut grandir et commercialiser nous-mêmes ou si un acteur pense que c'est possible en nous rachetant, alors il faut conserver 100% des produits...

Boursier.com : Mais ce n'était pas votre stratégie avec les deux produits licenciés...

M.G. : Le Zerviate n'était pas un produit qui, seul, aurait permis de transformer Nicox en société commerciale. D'où notre politique de partenariats. Même chose pour le Vizulta qui nous assurera aussi des royalties pour les prochaines années. Mais ce n'est pas là que réside la plus importante valeur de la société! Mais plutôt dans ses deux autres candidats possédés à 100%.

Boursier.com : Vous regrettez la faiblesse de la capitalisation de Nicox, mais vous ne visez toujours pas une cotation sur le Nasdaq...

M.G. : Il faut aller sur le Nasdaq dans le bon timing et pour lever des fonds. Ce n'est donc pas le moment pour Nicox. En outre, le Marché américain reconnait bien mieux que le Marché européen l'annonce des grandes nouvelles.

©2020,

Actualités Nicox

Plus d'actualités