Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 17/06/2021 à 10h29

Infotel 0,00% 50,900€

Michel Koutchouk, Directeur Général Délégué d'Infotel

Michel Koutchouk Directeur Général Délégué d'Infotel

Théoriquement, une OPA n'est pas possible...
Michel Koutchouk, Directeur Général Délégué d'Infotel

Boursier.com : L'année 2020 s'est-elle finalement déroulée mieux que prévu ?

M.K. : Il y a juste un an, au mois de mars 2020, nous envisagions une véritable catastrophe, et nous nous demandions si, pour la première fois depuis la création d'Infotel il y a plus de quarante ans, nous allions perdre de l'argent. Mais, après un mauvais deuxième trimestre à -11,8 %, et la période des vacances, le quatrième trimestre n'a affiché qu'un recul de 5,1 %, soit au total une baisse de CA de 5,3 % sur l'année 2020, ce qui était inespéré. Et la marge opérationnelle courante, hors éléments exceptionnels, est restée très satisfaisante compte tenu du contexte, à 9 % contre 10,4 % en 2019.

Boursier.com : Comment évolue aujourd'hui la demande ?

M.K. : Cela dépend du secteur : la Banque est en croissance, l'Assurance / Retraite est en légère croissance, les Administrations et le Commerce se portent très bien. En revanche, l'Industrie souffre du ralentissement de la vente des avions chez Airbus, et les Services sont touchés par l'arrêt des vols pour Air France.

Boursier.com : Le pôle logiciels est-il stratégique ?

M.K. : Le pôle Logiciels reste stratégique car il est très rentable et générateur de revenus sur la durée représentant plusieurs millions d'euros de royalties chaque année, et des redevances de maintenance parfois pour des produits vendus il y a plus de 30 ans ! Le véritable défi est de trouver les bons logiciels. Orlando, notre dernier né, est à ce titre prometteur avec des ventes aux plus prestigieuses compagnies aériennes comme American Airlines.

Boursier.com : Infotel bénéficie d'une grosse trésorerie, quel est son usage ?

M.K. : Tout d'abord, pour nous, avoir une bonne trésorerie est le résultat d'une bonne et saine gestion, et une garantie en cas de " coup dur ". Ensuite, les utilisations ne manquent pas : quelques exemples : verser un bon dividende à nos actionnaires, 1,6 euro par action proposé cette année ; faire les investissements nécessaires pour créer les logiciels de demain ; faire des acquisitions : à ce titre, nous avons des dossiers à l'étude, mais nous restons exigeants et sélectifs, etc.

Boursier.com : Votre société est-elle opéable ?

M.K. : Aujourd'hui, les dirigeants détiennent plus de 50 % des droits de vote, donc, théoriquement, une OPA n'est pas possible. Et la distribution d'actions gratuites que nous venons de faire pour un nombre limité de responsables de Business Units a pour objectif de créer un niveau intermédiaire de managers pour assurer la pérennité de la société dans le futur.

©2021,