»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/08/2019 à 17h35

Maurel & Prom +0,71% 2,830€

  • MAU - FR0000051070
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Michel Hochard, Directeur Général de Maurel & Prom

Michel Hochard Directeur Général de Maurel & Prom

Maurel & Prom a obtenu de bonnes performances au premier semestre 2019
Michel Hochard, Directeur Général de Maurel & Prom

Boursier.com : Quels commentaires faites-vous sur les comptes semestriels ?

M.H. : Maurel & Prom a obtenu de bonnes performances au premier semestre 2019, en maintenant de solides niveaux de production tout en améliorant sa position de trésorerie. L'augmentation de 16% de la production au Gabon par rapport au premier semestre 2018 traduit les progrès réalisés dans la gestion de l'évacuation de l'huile, ainsi que la consolidation du potentiel de production du champ grâce aux forages de développement entrepris depuis l'année dernière. Par ailleurs, la finalisation de la transaction en Angola témoigne de l'engagement pris par M&P en matière de croissance. Pour le second semestre, notre objectif reste le même, poursuivre nos efforts pour maintenir la génération de cash flows sur nos actifs en production, et continuer de mettre en oeuvre la stratégie de croissance. Celle-ci repose à la fois sur du développement organique, grâce notamment à nos forages d'exploration au Gabon, et sur de la croissance externe, pour laquelle nous restons à l'écoute du marché et des opportunités qui pourraient se présenter.

Boursier.com : Dans quels pays intervenez-vous ?

M.H. : Nos opérations de production sont actuellement réparties entre le Gabon, où nous opérons une production supérieure à 25 000 barils de pétrole par jour (dont 80% en quote-part économique Maurel & Prom) sur le permis d'Ezanga, et la Tanzanie, où nous sommes opérateurs du champ gazier de Mnazi Bay qui produit entre 75 et 80 millions de pieds cubes de gaz par jour (dont 48,06% en quote-part économique Maurel & Prom). De plus, nous avons finalisé fin juillet l'acquisition d'une participation de 20% dans deux permis au large de l'Angola, lesquels devraient ajouter une quote-part d'environ 4 500 barils de pétrole par jour à notre base de production. Le Groupe Maurel & Prom est par ailleurs présent au Venezuela, où le groupe a acquis en 2018 la participation détenue par Shell dans le champ en production d'Urdaneta West sur le lac Maracaibo. Cet actif est doté d'un potentiel de développement très intéressant, mais les opération sur place restent pour l'instant limitées en raison du contexte local et des sanctions imposées au pays. Enfin, Maurel & Prom possède une participation de 20,46% dans Seplat, opérateur onshore nigérian coté à la bourse de Londres.
Par ailleurs, nous détenons différents permis en phase d'exploration et de pré-développement, situés notamment au Gabon, en Namibie, en Colombie, mais aussi en France, en Sicile et au Canada.

Boursier.com : Souhaitez-vous à terme élargir votre périmètre géographique ?

M.H. : Le périmètre historique de Maurel & Prom est focalisé sur l'Afrique de l'Ouest et l'Amérique latine, comme le démontre le portefeuille d'actifs actuel. La stratégie de croissance du groupe est également orientée vers ces régions, qui offrent des opportunités à fort potentiel et dans lesquelles nous possédons une solide expérience opérationnelle. Nous pensons que notre savoir-faire dans ces pays est un facteur-clé dans notre capacité à créer de la valeur.
Néanmoins, le groupe ne s'interdit pas de poursuivre des opportunités dans d'autres régions si les conditions sont réunies. Nous avons à l'heure actuelle des activités en Europe (France, Sicile) et au Canada, et Maurel & Prom a également été présent en Asie et au Moyen Orient dans le passé.

Boursier.com : Pourquoi voulez-vous acheter Amerisur ?

M.H. : L'offre potentielle annoncée par Maurel & Prom pour Amerisur rentre dans le cadre de la stratégie de croissance annoncé par le groupe. Maurel & Prom est engagé en Colombie depuis 2005, et a démontré avec succès sa capacité à générer de la valeur dans le pays grâce à la découverte, la mise en production et la vente d'un certain nombre d'actifs dans plusieurs bassins pétroliers du pays. Nous estimons que le rapprochement proposé permettrait de tirer parti de l'expertise opérationnelle et de la capacité de financement de Maurel & Prom en l'appliquant au portefeuille prometteur d'opportunités d'exploration et de développement d'Amerisur. Il convient néanmoins de rappeler que l'offre communiquée est une offre potentielle. Suite à l'approche opérée par Maurel & Prom, Amerisur a décidé de lancer un processus de vente formel et compétitif. Maurel & Prom a confirmé sa participation à ce processus de vente formel.

Boursier.com : Votre participation dans Seplat est-elle stratégique ?

M.H. : La création de Seplat en compagnie de partenaires locaux, le rachat et le redéveloppement des actifs de Shell au Nigéria et la cotation ultérieure de Seplat sur la bourse de Londres font partie des beaux succès opérationnels de Maurel & Prom. La participation actuelle de 20,46% détenue par Maurel & Prom nous offre non seulement un rendement financier, grâce aux dividendes versés par Seplat, mais également un partenariat privilégié avec un acteur majeur du secteur de l'exploration-production en Afrique de l'Ouest. Par le passé, nous avons par exemple étudié conjointement des dossiers d'acquisition. En ce sens, cette participation a toute sa place dans le portefeuille d'actifs de Maurel & Prom.

Boursier.com : Comment voyez-vous évoluer le prix du baril ?

M.H. : Dans le contexte actuel de volatilité des cours du brut, le plus important pour Maurel & Prom est de faire en sorte que notre base de production soit dimensionnée pour faire face à nos échéances de financement et générer de la valeur dans tous les scénarios plausibles. La stabilisation durable des prix du Brent aux alentours de 60 Dollars par baril nous a permis de redémarrer sereinement les forages de développement sur notre permis d'Ezanga au Gabon durant l'année 2018 et de relancer notre programme d'exploration. Nous continuons d'envisager l'avenir avec prudence, et nous assurons que les investissements engagés démontrent leur rentabilité même dans l'hypothèse où les prix du brut retomberaient en dessous des niveaux actuels.

©2019,

Partenaires de Boursier.com