Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/09/2020 à 16h44

Pharmasimple -1,21% 9,780€

  • ALPHS - BE0974302342
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Michael Willems, PDG et fondateur de Pharmasimple

Michael Willems PDG et fondateur de Pharmasimple

Le titre est victime de la spéculation de quelques petits porteurs...
Michael Willems, PDG et fondateur de Pharmasimple

Boursier.com : Le premier semestre s'est terminé avec une marge brute en forte progression, de même que l'EBITDA, alors que de son côté le résultat net est positif. Le tout avec un chiffre d'affaires plus que multiplié par deux... Pharmasimple a clairement bénéficié de l'effet Covid...

M.W. : Pharmasimple a surtout démontré sa capacité à s'adapter à la situation économique plus rapidement que les autres. Pharmasimple, avec 30 ME de chiffre d'affaires, dégage 1,6 ME d'EBITDA et 0,3 ME de résultat net. Les concurrents notamment les grosses capitalisations du secteur en Allemagne, affichent des pertes nettes... La crise sanitaire a accéléré le mode de consommation digital et les acteurs qui ne s'y sont pas convertis, dans notre secteur d'activité, restant uniquement en ventes physiques, seront inévitablement en difficulté!

Boursier.com : Etes-vous en mesure de réitérer la performance au deuxième semestre?

M.W. : Je pense que nous sommes en mesure de réaliser un bon deuxième semestre avec une croissance à la fois dans le BtoB et dans le BtoC. Notre stratégie consiste toujours à maîtriser notre croissance pour être rentables. Nous pourrions faire encore bien plus que les 110% de croissance du premier semestre, mais sans rentabilité... J'ajoute que nous n'avons plus besoin d'investir sur notre capacité logistique : nous sommes dimensionnés pour réaliser 100 ME de chiffre d'affaires.

Boursier.com : Pas de levée de fonds en vue pour accélérer donc...?

M.W. : Pharmasimple n'a jamais réalisé de levée de fonds majeure lui donnant les moyens d'un développement accéléré. Sur les marchés allemands ou américains, on trouve des fonds d'investissement à la force de frappe bien plus importante et qui réclament avant tout des prises de parts de marché et non une rentabilité immédiate. Sur le marché boursier français, on trouve surtout des petits fonds exigeants avec la rentabilité. Le développement de Pharmasimple a donc été contraint : nous avons freiné la croissance pour dégager de la rentabilité.

Boursier.com : La légère profitabilité du semestre, à 0,3 ME, est-elle pérenne ?

M.W. : Pendant des années, nous avons investi massivement et malgré les acquisitions qu'il nous faut amortir, nous dégageons 0,3 ME de bénéfices! Les amortissements étant du non-cash, l'EBITDA est un meilleur indicateur de notre rentabilité. Il faut comparer et se rendre compte qu'aucun acteur, dans notre secteur d'activité, n'est en mesure de réaliser une telle performance. Mais boursièrement, nous ne sommes pas récompensés! Cela freine notre développement notamment pour ce qui est de la croissance externe.

Boursier.com : Le titre a tout de même doublé depuis le point bas du printemps...

M.W. : Il ne reflète pourtant pas du tout la valeur et le potentiel de Pharmasimple. Le titre est victime de la spéculation de quelques petits porteurs qui ne cherchent à gagner que quelques centimes et ne sont pas là pour le long terme. Il est grand temps que des mesures correctives soient apportées.

Boursier.com : C'est à dire ?

M.W. : Nous avons donné la chance aux petits porteurs de participer à la dernière augmentation de capital. C'était en fait une erreur. Il faut nettoyer le flottant, en rachetant des actions aux petits porteurs, sur le Marché. Je suis prêt à la faire en tant que premier actionnaire. L'autre alternative consisterait à retirer Pharmasimple de la cote.

©2020,