Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 08/07/2020 à 17h29

Witbe -1,73% 3,410€

  • ALWIT - FR0013143872
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Mathieu Planche, DG de Witbe

Mathieu Planche DG de Witbe

Satisfaits de 2019 et sereins pour 2020!
Mathieu Planche, DG de Witbe

Boursier.com : Quelle analyse faites-vous de l'activité 2019 de Witbe?

M.P. : Nous sommes très satisfaits de l'exercice 2019. Le premier semestre s'est certes avéré plus lent que prévu, du fait notamment de l'accélération de notre nouveau mode de commercialisation "cloud" et de l'allongement des délais de prise de commandes, mais le second semestre, avec +35% de croissance par rapport à 2018, a permis de terminer l'exercice sur une croissance de +2% à taux de change constants. Nous sommes ainsi pleinement satisfaits de 2019 avec la signature de plus de 29 nouveaux clients et la couverture désormais de 58 pays (contre 50 fin 2018 ) avec une très bonne dynamique sur l'Asie et les Etats-Unis. Fort de cette bonne fin d'année, nous démarrons sereinement l'exercice 2020.

Boursier.com : Les ventes "cloud" vous sont-elles favorables?

M.P. : Le mode "cloud" nous permet de conquérir de nouveaux clients, en touchant des acteurs habitués à payer en rythme mensuel et ne souhaitant pas détenir de solutions ou d'infrastructures en propre. Le "cloud" représente désormais 21% de notre chiffre d'affaires, en hausse de 3 points. Certes, le revenu est moins élevé dans l'immédiat que lorsque nous vendons la licence logicielle, mais il est lissé dans le temps et apporte donc une plus forte récurrence pour le chiffre d'affaires de Witbe.

Boursier.com : Vous publierez vos comptes en avril prochain (NDLR : 21 avril 2020 après Bourse). Le retour à la rentabilité est-il gagné?

M.P. : Je rappelle les trois axes stratégiques de Witbe en 2019 : conserver nos parts de marché, ce qui a été le cas, accroître notre leadership technologique, ce qui est aussi un objectif rempli si on en juge les belles références qui sont les nôtres parmi les plus grands noms des télécoms ou des groupes de médias, et enfin, s'agissant de notre dernier objectif, améliorer notre rentabilité. Pour juger de ce dernier point, il faudra attendre avril et la publication de nos comptes, mais nous sommes confiants en la matière. Avec la progression soutenue de notre activité au 2nd semestre et l'effet vertueux de notre politique d'optimisation des coûts, nous confirmons notre objectif d'amélioration de nos résultats en 2019. Être durablement rentable est tout simplement décisif pour permettre à Witbe de retrouver une capacité de croissance sur fonds propres. Nous sommes dans une phase pour laquelle notre volonté n'est pas de nous lancer dans la croissance à tout prix, mais bien plus de nous appuyer sur une croissance raisonnable ne réclamant pas des millions d'investissements.

Boursier.com : Ce qui signifie que vous excluez tout recours au Marché dans les mois à venir?

M.P. : Notre volonté est de demeurer maîtres à bord et le groupe familial tient à conserver la majorité du capital... Lever des fonds, qui plus est au cours actuel, ne s'avérerait pas judicieux. Le titre est malmené depuis l'introduction en Bourse, le marché attendait sans doute mieux pour ce qui est de la rentabilité, mais il nous fallait mener des investissements nécessaires pour passer un cap. Nous affichons 5 exercices de croissance depuis l'introduction en Bourse avec taux annuel moyen d'environ +15% de croissance organique. Si c'était à refaire, nous referions l'IPO!

Boursier.com : Cela vous laisse peu de marge de manoeuvre pour une acquisition...

M.P. : Pour ce qui est de la croissance externe, nous sommes en veille, mais aucun dossier n'est à l'étude. Nous pourrions accélérer en organique aux Etats-Unis, en démultipliant notre force commerciale qui n'est clairement pas suffisamment dimensionnée pour le marché américain qui est considérable mais, encore une fois, notre but n'est pas de sacrifier la rentabilité ! Nous l'envisagerons, éventuellement, une fois la rentabilité retrouvée.

©2020,