Cotation du 04/03/2024 à 17h55

PHAXIAM Therapeutics S.A. (ex-Erytech Pharma) -7,24% 2,820€

  • PHXM - FR001400K4B1
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Mathieu Bigois, Directeur Général d'Akkadian Partners

Mathieu Bigois Directeur Général d'Akkadian Partners

Nous pensons faire échouer la fusion Erytech-Pherecydes !
Mathieu Bigois, Directeur Général d'Akkadian Partners

Boursier.com : Vous dénoncez la fusion Erytech - Pherecydes qui consisterait, selon vos dires, à l'utilisation de la Trésorerie d'Erytech dans une nouvelle entité sans aucune complémentarité... Pouvez-vous détailler les principales raisons de votre opposition à l'opération?

M.B. : Akkadian partners est opposé à cette fusion car, premièrement, les perspectives commerciales des produits développés par Pherecydes sont minces, comme le montre d'ailleurs la quasi-absence de ventes réalisées dans leur programme Autorisation d'Accès Compassionel. Ensuite, il n'existe aucune réelle synergie opérationnelle entre Erytech et Pherecydes (cancer & maladies orphelines vs anti-infectieux, thérapies cellulaires vs bactériophages). La démission de la quasi-totalité des membres du conseil d'administration d'Erytech tend à souligner l'absence de synergies. Enfin, dans un environnement où la trésorerie est une ressource rare, de bien meilleures opportunités de déployer la trésorerie d'Erytech existent dans l'intérêt de ses actionnaires, en particulier si l'on veut bien attendre les prochains mois quand un certain nombre de sociétés cotées rencontreront de graves problèmes de refinancement. Nous préconisons que la trésorerie d'Erytech soit réorientée vers des acquisitions de sociétés pharmaceutiques capables de générer des revenus, condition nécessaire posée aujourd'hui par les gérants actions. Avec sa grande expérience du M&A dans le secteur, Akkadian Partners pense être à même d'épauler efficacement Erytech dans cette recherche et l'exécution de telles transactions, génératrices de revenus.

Boursier.com : Pouvez-vous revenir sur la question de la parité mise en oeuvre pour la fusion... Vous jugez la valorisation retenue de Pherecydes "injustifiée et surévaluée" et même "outrancière", dans votre communiqué de presse du 12 mai dernier...

M.B. : Pherecydes est au bord du dépôt de bilan (1MEUR de trésorerie au 31/12/2022, vs 2,5MEUR de dette et un " burn rate " annuel de l'ordre de 4MEUR en 2022). Cette situation est confirmée par leur propre " broker " Portzamparc dans sa note du 20/02/2023 qui souligne également le fait que les dernières opérations de refinancement de 1,5MEUR et 3,1MEUR ont été souscrites dans leur quasi-totalité par les actionnaires existants et historiques, et à des conditions de valorisation qui témoignent d'un certain état de détresse financière. J'ajoute que la société ne dispose ni d'une base d'investisseurs de renom, ni de partenaire stratégique pour développer et commercialiser ses produits, signe supplémentaire du manque d'intérêt du marché et des acteurs stratégiques pour les programmes de Pherecydes. A contrario, Erytech dispose d'un certain nombre d'actifs, en particulier sa trésorerie de l'ordre de 30MEUR, des déficits fiscaux reportables de l'ordre de 362,5MEUR (le taux d'imposition en France est de 25%), qui pourraient potentiellement être utilisés contre des profits, le programme GRASPA avec des résultats positifs en leucémie lymphoblastique aigue, présenté par le groupe de cliniciens scandinaves NOPHO, qui a fait l'objet d'une tentative d'enregistrement aux Etats Unis mais jamais en Europe ou dans le reste du Monde. Enfin, Erytech dispose d'une unité de production de thérapie cellulaire à Lyon, sachant que l'unité de production de Princeton a été vendue 44,5M$ à Catalent. Sur la base de ces éléments indiscutables, la parité de fusion nous semble clairement déséquilibrée en faveur de Pherecydes. Par ailleurs, la direction de l'entité fusionnée fait clairement ressortir la prédominance des membres du conseil d'administration de Pherecydes, ce qui pose fatalement un certain nombre de questions compte tenu de la position de force dans laquelle Erytech se trouve.

Cotation...Comptage

Boursier.com : Finexsi, commissaire à la fusion, a examiné le caractère équitable du rapport d'échange et ne trouve rien à redire...

M.B. : Finexsi a fait son rapport postérieurement à la fixation d'un ratio d'échange qui a été convenu entre les deux conseils d'administration et pour asseoir leur choix. Son analyse s'appuie sciemment sur des méthodologies différentes pour chacune des deux sociétés :
- Quand il s'agit d'étudier la valeur de Pherecydes, il s'appuie sur la valeur post fusion et sur un plan de développement suggéré par la société utilisant les ressources d'Erytech.
- Quand il s'agit d'étudier la valeur d'Erytech, il se contente d'une valeur liquidative hors de toute fusion et la limite a sa trésorerie
Le paradoxe, vous le remarquerez, est que Pherecydes a moins de 30 jours de cash avant le dépôt de bilan quand Erytech a plus de trois ans d'activité devant elle....

Boursier.com : Erytech explique que vous souhaitez prendre le contrôle de la société. Quelles sont vos intentions ? Et quels projets de développement envisagez-vous pour Erytech ?

M.B. : Notre intention est de travailler avec un nouveau conseil d'administration à la mise en place d'une stratégie de création de valeur pour Erytech, à travers l'acquisition de sociétés générant des revenus ou bien en tirant avantage des opportunités offertes par l'assèchement des marchés de capitaux en biotechnologie.

Boursier.com : Pensez-vous être en mesure de faire échouer la fusion en fédérant les mécontentements ?

M.B. : Indiscutablement oui. Nous pensons faire échouer la fusion non seulement en fédérant les mécontentements mais aussi à travers des actions auprès des tribunaux.

Boursier.com : Quel est votre message aux actionnaires individuels d'Erytech avant l'AG du 23 juin?

M.B. : Sauvez Erytech : votez contre la fusion ou donnez votre procuration a Akkadian !

©2023-2024

A lire aussi sur PHAXIAM Therapeutics S.A.

Chargement en cours...

Toute l'actualité