Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 05/03/2021 à 14h14

Netgem 0,00% 1,470€

  • NTG - FR0004154060
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Mathias Hautefort, Directeur Général de Netgem

Mathias Hautefort Directeur Général de Netgem

Netgem est engagé sur un marathon et non sur un sprint d'un trimestre
Mathias Hautefort, Directeur Général de Netgem

Boursier.com : Le Marché a salué vendredi dernier la publication du chiffre d'affaires annuel par un bond de 34,40%. La croissance du quatrième trimestre s'avère notamment très favorable...

M.H. : Les investisseurs ont effectivement fait preuve de beaucoup d'enthousiasme, après des chiffres du quatrième trimestre très bons. Nous enregistrons un effet de saisonnalité en fin d'année, lié à un surplus de livraisons. Mais l'important est de constater que d'un point de vue semestriel, le revenu net a aussi progresser de façon structurelle. J'aime rappeler que Netgem est engagé sur un marathon et non sur un sprint d'un trimestre

Boursier.com : Comment se sont comportés vos trois différents marchés en fin d'année ?

M.H. : Notre partenaire, l'opérateur Elisa en Finlande, a constaté qu'un tiers de ses abonnés a basculé sur notre offre premium 4K, un an seulement après son lancement. De son côté, le Royaume-Uni affiche des chiffres plus qu'encourageants puisque nous avons annoncé deux nouveaux opérateurs partenaires après déjà le gain d'autres clients durant les mois précédents. Concernant la France, la partie "contenu" s'est bien tenu en 2020, effet confinement oblige.

Boursier.com : A 26,8 ME de revenu net, on imagine Netgem proche du niveau d'équilibre pour l'EBITDA...

M.H. : En 2021, entre l'effet croissance et l'effet coûts favorable du fait du changement de modèle depuis 2019, l'EBITDA sera favorablement orienté.

Boursier.com : Quels sont les grands défis opérationnels pour Netgem en 2021 ?

M.H. : Au Royaume-Uni, nous devons lancer l'offre pour de nouveaux clients opérateurs. Nous serons efficaces opérationnellement et viserons l'amélioration de notre offre de contenu. En France, nous devrons accompagner la croissance de nos clients, comme Zeop opérateur à La Réunion. Nous devrons aussi améliorer notre ARPU et notre marge sur notre base d'abonnés Fibre. Nous aurons enfin quelques lancements dans la partie "content as a service". Nous espérons ainsi le lancement de la plateforme de France Channels.

Boursier.com : Au final, êtes-vous optimiste pour 2021 qui marquera le premier exercice entier du nouveau modèle de Netgem ?

M.H. : Le modèle nouveau de Netgem est effectivement en place pour la première fois sur une année pleine. Nous sommes optimistes pour cet exercice 2021. De plus, nous espérons transférer le titre sur Euronext Growth d'ici la fin du trimestre, de façon à nous adresser à des investisseurs plus en phase avec des entreprises comme la nôtre.

Boursier.com : Une levée de fonds pour accélérer la croissance est-elle une option envisagée ?

M.H. : A court terme, nous n'avons pas de besoin en ce sens, avec notamment une Trésorerie de plus de 10 ME. Si des opportunités permettant une croissance accélérée se présentent : gains de clients, voire croissance externe, nous ne nous interdisons pas de le faire, mais il n'y a pas de besoin relatif à notre modèle aujourd'hui et je pense que ce sera le cas durant l'exercice 2021.

©2021,