Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/08/2020 à 17h35

Netgem 0,00% 1,100€

Mathias Hautefort, Directeur Général de Netgem

Mathias Hautefort Directeur Général de Netgem

Netgem poursuit sa mutation!
Mathias Hautefort, Directeur Général de Netgem

Boursier.com : Que penser des chiffres du troisième trimestre, qui témoignent d'une poursuite de la baisse du chiffre d'affaires à 5,7 ME sur la période contre 7,9 ME un an plus tôt?

M.H. : Netgem poursuit sa mutation vers un modèle d'opérateur d'opérateurs de services pour le Très Haut Débit fixe et mobile. La diminution, rapide au début, du chiffre d'affaires historique de Netgem et du revenu net, doit s'estomper progressivement. La partie Vitis, dont nous détenons la majorité, affiche une progression comparable à la baisse de l'ancien Netgem. Nous sommes donc confiants dans la réussite de ce changement de modèle.

Boursier.com : Jusqu'à quand, l'effet de base défavorable va t-il se poursuivre?

M.H. : La baisse de Netgem ralentit. La mutation en cours compliquera encore la lisibilité des comptes au premier semestre 2020, mais par la suite, ils seront beaucoup plus lisibles. Il faut comprendre la mutation de notre modèle qui se traduit par la fin progressive des ventes de box aux opérateurs télécoms avec des solutions, le tout encaissé de suite. Le modèle d'opérateur ne permet pas d'encaisser un chiffre d'affaires aussi élevé, mais va monter en puissance au fur et à mesure des gains d'abonnés et va surtout permettre de donner une visibilité forte puisque le chiffre d'affaires sera récurrent. Certes, il y aura encore des ventes de Box mais qui seront recentrées sur des contrats de récurrence de revenu dans le temps.

Boursier.com : Les clients adhèrent-ils à ce nouveau modèle?

M.H. : On peut citer l'exemple d'Elisa, client historique de Netgem, qui a adhéré à cette mutation en renouvelant son engagement pluriannuel vis-à-vis de Netgem. La commercialisation de box traditionnelles a été recentrée sur un nombre limité de références, une forte réduction des coûts opérationnels et des contrats long terme. Cette décision implique une décroissance progressive du revenu net consolidé à court terme.

Boursier.com : Etes-vous dans les clous concernant les objectifs donnés au Marché pour Vitis?

M.H. : Nous confirmons environ 30 ME de chiffre d'affaires en 2021 pour Vitis. Avec un Arpu autour de 35 Euros qui pourrait évoluer quelque peu, puisque nous commercialisation désormais deux offres distinctes : Victoria, plutôt traditionnelle commercialisée dans les zones rurales, avec un ARPU un peu supérieur à 35 Euros. Elle intègre la partie haut débit, box et multi écrans. Et puis notre nouvelle offre VIC avec l'Internet très haut débit en fibre optique et la TV en multiécrans, qui elle est un peu moins chère et pèse un peu sur l'ARPU. Elle est dédiées à une clientèle plus jeune et intéressée avant tout par le prix. J'ajoute que la dynamique de marché demeure très forte, avec 1,5 million de prises ouvertes aujourd'hui. Elle doit se poursuivre en zone rurale l'an prochain et en 2021.

©2019-2020,