Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 21/02/2020 à 17h35

Netgem +2,48% 1,240€

Mathias Hautefort, Directeur Général de Netgem

Mathias Hautefort Directeur Général de Netgem

Vitis a un objectif de 30 ME de chiffre d'affaires en 2021
Mathias Hautefort, Directeur Général de Netgem

Boursier.com : Que représente le chiffre d'affaires de Vitis (ex VidéoFutur) dans l'activité totale de Netgem ?

M.H. : En 2018, l'activité de Vitis a représenté grosso modo un quart du chiffre d'affaires de Netgem. Vitis a été créé fin 2016 avec pour objectif d'être un opérateur fibre en France et notamment dans les zones rurales où les réseaux fibres optiques sont ouverts. Netgem détient aujourd'hui plus de 50% du capital de Vitis qui connait une forte croissance. Son chiffre d'affaires a atteint 5 ME dès 2017, puis un peu plus de 10 ME en 2018 et nous visons un chiffre d'affaires de 30 Millions d'Euros en 2021. L'important pour Netgem, c'est de constater que Vitis est positionné sur un marché en croissance avec un modèle économique qui part de la technologie du groupe, pour aboutir à un modèle de services, que ce soit pour opérateur, ou en BtoBtoC ou encore en BtoC.

Boursier.com : Quel est le nombre de clients de Vitis ?

M.H. : Vitis, opérateur en tant que tel, a atteint 35.000 clients aujourd'hui. Il y a une très forte attente dans les zones rurales, les gens ayant un très mauvais accès à Internet. La fibre change la vie ! L'objectif de 30 ME de chiffre d'affaires en 2021 correspondrait à une poursuite de la très forte croissance des abonnés, en direction des 100.000 abonnés. Notre ARPU est de l'ordre de 35 Euros.

Boursier.com : Qu'attendez-vous de la nouvelle offre Vidéofutur que vous lancez ?

M.H. : Dans le cadre de la nouvelle offre, Vitis bénéficie de la technologie multi-écrans apportée par Netgem. Les abonnés au débit Fibre chez Vitis, accèdent à l'ensemble de nos contenus sur l'ensemble de leurs écrans. L'ensemble des chaînes, des replays, etc... Il s'agit d'une offre non linéaire et personnalisée. Nous avons poussé la logique en développant une offre classique, une box multi-écrans en accès haut débit, mais aussi une nouvelle offre, moins chère, sans l'offre TV, mais les contenus toujours en multi écrans. Ce qui est important c'est la technologie et le contenu, pas seulement la box en tant qu'équipement.

Boursier.com : Pourquoi êtes-vous opérateurs uniquement en zones rurales ?

M.H. : Les zones " RIP " Réseaux d'Initiative Publique, toucheront à terme 18 millions de foyers en France. Nous sommes présents dans 40 départements, notamment dans le nord et l'est de la France, et la région parisienne, sur environ 1 million de prises en fibre. Sur ces zones, nous avons la possibilité de sous-louer le réseau, contrairement aux zones urbaines, mais nous avons le contact final avec le client, nous permettant de déployer nos offres commerciales

Boursier.com : A quoi s'attendre pour la prochaine publication des comptes semestriels de Netgem?

M.H. : Je suis à la tête de Netgem depuis le 1er juillet, moins de quinze jours! Nous reviendrons sur les ambitions de Netgem en temps voulu. Les résultats du premier semestre seront publiés le 1er août. Vitis sera un des moteurs de Netgem, mais pas le seul...

©2019-2020,

Partenaires de Boursier.com