»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/05/2019 à 17h29

Carbios +2,59% 7,140€

  • ALCRB - FR0011648716
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Martin Stéphan, DG adjoint de Carbios

Martin Stéphan DG adjoint de Carbios

L'Oreal, Pepsico, Nestlé Waters et Suntory Beverage & Food Europe ont décidé d'accompagner Carbios !
Martin Stéphan, DG adjoint de Carbios

Boursier.com : Le début d'année 2019 a été riche en partenariats pour Carbios...

M.S. : Effectivement, le leader mondial de la cosmétique L'Oreal et les leaders mondiaux de la boisson que sont Pepsico, Nestlé Waters et Suntory Beverage & Food Europe ont décidé de nous accompagner dans l'arrivée sur le marché de notre technologie de biorecyclage du PET. L'enjeu est de produire des volumes industriels conséquents que réclament de tels acteurs globaux, dans une qualité propice au contact alimentaire. Ce que nous avons demandé à ces quatre grandes entreprises c'est de mettre leur réputation à notre disposition, ce qui est déjà considérable pour nous, mais aussi des expertises techniques, financières, réglementaires ou même de communication, pour que nous puissions aller plus vite dans le développement de notre procédé. Par ailleurs, l'accord récent de co-développement avec le leader mondial de la production d'enzymes Novozymes est très structurant pour nous.

Boursier.com : Quel est le volet financier du partenariat avec ces géants ?

M.S. : Il est prévu le partage de certains coûts. Mais ce n'était pas le but premier du partenariat. Nous souhaitions des partenaires travaillant avec nous, engagés à nos côtés pour structurer par exemple les chaînes d'approvisionnement des déchets non collectés aujourd'hui. Faire bouger les choses seul est impossible pour Carbios!

Boursier.com : Technologiquement, où en êtes-vous?

M.S. : Nous avons annoncé, en juin dernier, que nous étions capables, grâce à notre enzyme super optimisée de "dépolymériser" 97% de PET en 6 heures, ce qui est très rapide et nous a conforté dans l'idée de développer un procédé industriel. Fin 2018, nous avons refait une bouteille en PET à partir de matière première issue de notre procédé. Nous avons désormais l'intention de construire une unité de démonstration sur le site de St Fons.

Boursier.com : Justement, concernant le démonstrateur industriel, quel est le calendrier?

M.S. : Il s'agit de la dernière étape avant la première usine qui sera construite et opérée par le premier licencié. Mais le démonstrateur nous permettra d'aller sollicité les futurs licenciés avec les éléments de détails de l'usine. Nous devrions lancer sa construction cet été pour démarrer fin d'année prochaine.

Boursier.com : Comment le démonstrateur sera-t-il financé?

M.S. : Nous ne sommes pas inquiets concernant le financement. Solliciter le Marché est une option comme une autre. Cela peut aussi passer par de la dette. Nous n'avons pas le couteau sous la gorge, disposant d'une Trésorerie de 5 ME en début d'année, qui nous permet de voir venir en 2019. Nous allons prendre le temps de choisir la meilleure option de financement pour Carbios.

Boursier.com : Qu'en est-il de l'entité Carbiolice ?

M.S. : Carbiolice continue d'avancer conformément aux attentes. On attend une mise sur le marché en 2020 avec des mélanges permettant de rendre le PLA compostable avec une ambition de viser les marchés de l'emballage souple, sacs fruits et légumes par exemple, puis l'emballage rigide : gobelets, capsules de café, barquettes. Tous les emballages réclamant une fonction de "compostabilité" qu'ils n'ont pas aujourd'hui. L'ajout d'enzymes rend ce plastique compostable.

©2019,

Actualités Carbios

Plus d'actualités

Partenaires de Boursier.com