Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 22/01/2021 à 17h35

Eos imaging -0,21% 2,345€

Marie Meynadier, DG d'EOS Imaging

Marie Meynadier DG d'EOS Imaging

Un intérêt croissant pour la technologie EOS dans nos marchés clés
Marie Meynadier, DG d'EOS Imaging

Boursier.com : Eos a annoncé, coup sur coup des contrats importants, dont un en Australie aujourd'hui...

M.M. : Nous annonçons en effet aujourd'hui l'installation d'EOS au centre Queensland X-Ray, situé à l'hôpital privé Gold Coast à Southport en Australie. Cette 15ème installation représente la 13ème dans le secteur privé et la 6ème au cours des 12 derniers mois en Australie. Fin avril, nous avions fait part de deux nouvelles installations aux Etats-Unis, à University Orthopaedics de Providence (Rhode Island) et Hey Clinic à Raleigh (Caroline du Nord). Ces deux centres font partie du secteur privé, qui représente aujourd'hui 73% des centres de consultation orthopédiques aux Etats-Unis. Nous constatons un intérêt croissant pour la technologie EOS dans nos marchés clés dans le secteur privé.

Boursier.com : Avec près de 40 ME de chiffre d'affaires, est-il aussi facile de dégager une forte croissance ?

M.M. : Eos a affiché une croissance annuelle moyenne de 30% depuis 5 ans, ce qui est remarquable. Et nous sommes convaincus que la profondeur de nos marchés, qui pèsent 2 MdsE annuels, nous confère un potentiel important pour les 5 prochaines années ! Nous atteignons une masse critique dans de plus en plus de pays et notre technologie devient un standard de soins sur de plus en plus de marchés. Aujourd'hui la répartition de notre base installée est d'environ 40% Europe, 40% Amérique du Nord et 20% Asie Pacifique. Nous sommes présents dans 30 pays.

Boursier.com : La situation s'améliore-telle aux Etats-Unis?

M.M. : Nous sommes désormais sur une belle trajectoire de croissance aux Etats-Unis après avoir réorganisé le management. Les ventes ont été stabilisées au T3 2017, elles ont progressé nettement au T4 et ont doublé au T1 2018. Notre équipe est armée pour contribuer à la forte croissance d'Eos et cette zone géographique a vocation à devenir la plus importante pour le groupe.

Boursier.com : A quand la rentabilité ?

M.M. : Eos a fait le choix de la croissance. Nous aurions pu limiter nos ambitions en la matière et dégager une rentabilité avec une base installée plus faible. Cela n'a pas été notre orientation stratégique. Ceci étant dit, Eos affiche un profil de dépenses relativement modéré. Au final notre modèle est équilibré entre dépenses liées à la croissance et rigueur financière. Notre base installée en forte progression, nous procure des revenus récurrents de maintenance et de services logiciels qui représentent désormais environ 20% du chiffre d'affaires global. Les analystes qui suivent Eos tablent sur la rentabilité en année pleine pour l'exercice 2019.

Boursier.com : Votre situation de Trésorerie implique-t-elle un nouvel appel au Marché ?

M.M. : La restructuration de notre financement fait bien entendu partie de notre agenda. Plusieurs options se présentent à nous. Dans la mesure du possible, nous privilégions les approches non dilutives. Néanmoins, toutes les opérations qui auraient une valeur stratégique pour la société seront étudiées. Par ailleurs, il ne serait pas illogique qu'à moyen terme, EOS imaging se renforce capitalistiquement aux Etats-Unis, là où la société a la plus forte base installée d'équipements.

©2018-2021,