»
»
»
»
Consultation
Cotation du 22/02/2019 à 17h35

Sodexo +0,75% 97,220€

Marc Rolland, Directeur financier de Sodexo

Marc Rolland Directeur financier de Sodexo

Un message de confiance au marché en maintenant le dividende à 2,75 Euros
Marc Rolland, Directeur financier de Sodexo

Boursier.com : Le marché a salué vos résultats annuels jeudi (+5,58% à la clôture, ndlr), finalement moins décevants que le " warning " de mars ne le laissait craindre...

M.R. : La bonne nouvelle c'est que notre croissance organique, qui a atteint +2%, est au-dessus de la prévision de 1 à 1,5% issue de notre révision à la baisse de mars dernier. La marge opérationnelle, à 5,7% hors change, ressort conforme aux prévisions, soit 5,5% en publié. Sodexo a enregistré un quatrième trimestre plus dynamique qu'attendu, à +3,3% pour nos services sur site et +7,6% pour nos services Avantages et Récompenses. Nous avons généré un niveau élevé de trésorerie, et nos plans d'actions commencent à porter leurs fruits. Nous sommes sur la bonne voie pour améliorer notre productivité et accélérer notre croissance pour la ramener parmi les meilleures du secteur.

Boursier.com : Les Etats-Unis constituent-ils toujours le point faible de Sodexo ?

M.R. : Les résultats annuels en Amérique du nord demeurent décevants et en dessous de ce que nous sommes en droit d'attendre. Pour autant, les deux derniers trimestres et notamment le quatrième, laissent entrevoir du mieux. Le redressement de la performance aux Etats-Unis demeure la priorité majeure du groupe !

Boursier.com : Concrètement d'où proviennent les difficultés et comment mesurez-vous l'amélioration aux Etats-Unis ?

M.R. : Nos difficultés sur place concernent l'Education et la Santé : nous avons perdu un certain nombre de clients dans les Universités pendant la saison des ventes de 2017, en juin juillet 2017, avec effet comptable sur l'exercice qui vient de se terminer. La bonne nouvelle c'est que le différentiel entre gain et perte de clients est de 0 pour l'exercice écoulé. L'hémorragie est donc stoppée, même si le redressement n'est pas encore entamé ! Dans la Santé, nous avons rencontré des problèmes opérationnels et avons mis en oeuvre des plans pour les résoudre. Nous avons également renouvelé les équipes de management et de ventes. Ces mesures commencent à faire effet et les indicateurs sont désormais meilleurs, la tendance des ventes s'améliore. Il nous faut encore progresser sur certains éléments comme le taux de rétention de clients encore trop faible à 93,8% pour la totalité du Groupe, alors que nous visons 95%.

Boursier.com : Au global, les objectifs de court et moyen terme sont donc confirmés...

M.R. : Nous sommes confiants dans la capacité de Sodexo à dégager une croissance organique de 2 à 3% en 2018-2019 associée à une marge d'exploitation allant de 5,5 à 5,7% hors change. Le quatrième trimestre 2017-2018 nous conforte dans ces objectifs. La dynamique des grands comptes est meilleure et nos efforts pour déployer une offre toujours plus en adéquation avec la demande du client sont conséquents. Au-delà de l'exercice qui débute, nous confirmons l'objectif de plus de 3% de croissance dès 2019-2020, et alors une marge d'exploitation de plus de 6% idéalement à partir de FY2021.

Boursier.com : Malgré l'exercice difficile, vous faites le choix de ne pas diminuer le dividende...

M.R. : Oui ! Notre free cash-flow a été exceptionnel en 2017-2018 et nous souhaitons envoyer un message de confiance au marché en maintenant le dividende à 2,75 Euros par action, et ce, malgré le recul de -14,1% du résultat net en données publiées. Ce faisant, il est vrai que le taux de distribution, qui ressort à 58% du résultat net ajusté, dépasse les 50% de taux de distribution que nous avons pratiqué historiquement.

©2018-2019,

Partenaires de Boursier.com