Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 31/03/2011

Société Financière de Communication et du Multimedia (ex-Jet Multimedia) 0,00% 6,500€

  • SFCM - FR0000053456
  •   SRD
  • PEA
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes
Manuel Cruz, PDG de Jet Multimedia

Manuel Cruz PDG de Jet Multimedia

Nous voulons tendre vers 10% de marge opérationnelle à un horizon de 3 ans
Manuel Cruz, PDG de Jet Multimedia

Boursier.com : Pouvez-vous préciser le métier de Jet Multimédia ?

M.C. : Notre activité historique est celle d'un hébergeur de services professionnels. Les canaux utilisés sont ici le vocal, le minitel, le web ou les services mobiles... Notre principal concurrent au sein de l'hexagone en ce domaine est Prosodie. Nos clients sont de grands comptes comme TF1, France Télévision, Canal + ou l'Assurance Maladie pour laquelle nous gérons, via un numéro unique, le plus important centre français de téléconseillers. Avec de grandes enseignes comme Ikéa, également via un numéro national unique, nous avons mis au point ce qui est devenu un outil de relation client et de marketing.

Boursier.com : Comment évolue ce marché ?

M.C. : La croissance de ce marché est de 5 à 10% par an. L'évolution en volume est plus rapide qu'en valeur, ce qui traduit l'impact de la baisse des prix des prestations télécoms. Il y également une forte concurrence sur les tarifs entre les différents intervenants de ce marché. Nous répondons à cette problématique avec l'apport de prestations technologiques comme la reconnaissance vocale. L'adossement de Jet à l'opérateur Neuf Cegetel nous fait également bénéficier de prix compétitifs et permet de proposer à notre clientèle une offre globale d'hébergement et de connectivité.

Boursier.com : Quel est l'autre grand métier de Jet Multimédia ?

M.C. : Nous avons une activité de services mobiles qui consiste à fournir du contenu au grand public. Nous gérons la plate forme technique et nous diffusons le contenu. Le leader de ce marché est 123 Multimédia tandis que nous occupons la seconde position. Sur ce métier, Jet Multimédia s'est associé avec TF1 au sein d'une filiale commune, TJM, qui se propose de développer tout contenu mobile. Cette alliance devrait faciliter l'acquisition de nouvelles licences. Notre objectif est de prendre rapidement 10% de part de marché et, à terme, d'être leader du marché français sur ce créneau. Les sonneries représentent actuellement la moitié du marché de la mobilité mais les segments les plus porteurs sont la musique et surtout les jeux.

Boursier.com : A combien estimez-vous ce marché des services mobiles et quelle est son évolution ?

M.C. : Selon différentes études, ce marché devrait être de l'ordre de 210 à 220 Millions sur 2005 tandis que sa croissance annuelle est de 10 à 20%. A terme, les jeux pourraient peser la moitié du marché global de la mobilité.

Boursier.com : Comment se répartissent vos ventes ?

M.C. : Globalement, la mobilité représente un gros quart des ventes, Internet un petit quart, tandis que l'Audiotel et la téléphonie en représente la moitié. D'un point de vue géographique, la France assure 64% de notre chiffre d'affaires et nous sommes présents en Espagne, en Italie, dans les pays du Maghreb ainsi qu'en Amérique Latine.

Boursier.com : Les chiffres des 3 premiers trimestres 2005 correspondent-ils à vos attentes ?

M.C. : Nous sommes assez satisfaits de ces chiffres qui dénotent une montée en puissance de la mobilité. En organique, la croissance ressort à +10% sur les 3 premiers trimestres, ce rythme devrait d'ailleurs être celui de l'ensemble de l'exercice 2005 comme celui des prochains exercices. Nous sommes optimistes concernant l'avenir de Jet du fait d'un positionnement pertinent, d'une offre de services qui répond à la demande du marché et du fait du démarrage de nos activités sur de nouvelles zones géographiques comme la Tunisie ou l'Amérique Latine.

Boursier.com : Quels sont vos commentaires sur la progression de votre marge opérationnelle ?

M.C. : La rentabilité a bien progressé sur l'hébergement internet. La hausse du trafic et l'augmentation du nombre de serveurs ressortent en effet plus rapide que la croissance des coûts ce qui améliore mécaniquement les marges... La mobilité est également dans le vert, il y a aussi un effet accélérateur dès lors que le point mort est atteint.

Boursier.com : Que peut on attendre comme niveau de marge sur les prochains exercices pour Jet ?

M.C. : Sur 2005, le consensus des analystes est de 5% de marge opérationnelle. Nous voulons tendre vers 10% de marge opérationnelle à un horizon de 3 ans.

Boursier.com : En matière de croissance externe, que recherchez-vous ?

M.C. : Nous cherchons des sociétés qui nous apportent une complémentarité géographique essentiellement sur le segment de la mobilité. Notre dernière acquisition en Espagne, Mediafusion, répond d'ailleurs à cette problématique...

Boursier.com : Neuf Cegetel, votre principal actionnaire, compte-il lancer une offre sur les minoritaires de Jet ?

M.C. : Non, notre principal actionnaire avait d'ailleurs élargi le flottant en 2003 afin de nous laisser davantage d'autonomie et d'efficacité... Neuf Cegetel pourrait d'ailleurs se laisser diluer si une opportunité de croissance externe se présentait à nous et serait payée en titres.

©2005-2020,